Le ministre Patrice Kouamé a poursuivi pour dire que cette festivité marquera la reprise des activités du conseil. Ce, après de longs moments d’inactivité.

Cette opération vise à permettre à la Côte d’Ivoire « d’avoir de nouvelles données fiables sur l’état de sa population et sur l’environnement immédiat de vie de celle-ci. », a indiqué le directeur général de l'Ins.

Le débrief: Hollande arrive…

lundi, 12 mai 2014 12:32

Pour des observateurs, cela démontre non seulement la place de la Côte d’Ivoire dans les relations entre la France et l’Afrique, mais aussi l’importance des sujets à débattre.

« Le Président de la République a entrepris des travaux qui sont pour la plupart réalisés sur nos terres et c’est nous qui en sommes les premières bénéficiaires. Il est donc louable que nous l’accompagnons dans cette œuvre en adhérant massivement au parti politique qui l’a conduit à la tête de l’Etat », a-t-il déclaré.

 

 

 

« Il faut qu’on soit honnête avec la république. Elle n’a pas de couleur. Tous les ivoiriens doivent accepter le Président Alassane », a insisté l’ex 1er ministre.

Un agent recenseur rencontré s’est plaint, sous le couvert de l’anonymat, du comportement de ses collègues qui, selon lui,tricheraient.

 

 

 

Poursuivant, il a ajouté qu’il est temps pour le Fpi d’assumer son boycott lors des élections législatives. « Ils ont décidé de faire la politique de la chaise vide, alors ils doivent l'assumer aujourd’hui. »

A l’en croire, la France a apprécié le « soutien rapide et concret apporté par le Président Ouattara »dans l’intervention au Mali. De même que sa compréhension des efforts faits par la France pour la sécurisation de la République centrafricaine.

 

 

 

« Cet accord de financement au profit de la paix traduit la solidarité et tout l’engagement du gouvernement américain aux côtés du peuple ivoirien dans son combat pour la démocratie », a dit le ministre Charles Koffi Diby.

Adjoumani Kouamé Pierre a indiqué que la Cdvr est à la recherche de la vérité sur la crise et qu’il s’engage à préserver la confidentialité des audiences.