« Allez dire à nos militants et sympathisants que l’appel de Daoukro est un appel comme Houphouët l’a fait en 1958 et Bédié en 2010. C’est un appel à l’union pour une Côte d’Ivoire émergente en 2020 », a déclaré M. Kafana.

 

 

 

« En engageant ce procès maintenant, le régime Ouattara veut enfin décapiter et museler l'opposition à l'approche des échéances électorales de 2015 », a accusé M. Affi.

 

 

 

Cette visite officielle du président de l’Assemblée nationale française fait suite à une invitation de son homologue ivoirien depuis juillet 2012, juste quelques jours après son élection.

 

 

 

« Ce procès vise à nous disqualifier afin de ne pas avoir d’opposition à la candidature d'Alassane Ouattara à la présidentielle d’octobre 2015 », a-t-il soutenu.

 

 

 

« Avec ces avancées qui ont permis le retour du pays sur la scène internationale, nous pensons qu’il y a lieu pour les Ivoiriens de renouveler leur confiance au Président Ouattara », a-t-il dit.

 

 

 

Pour le Président du Sénégal, Macky Sall, cet anniversaire constitue l’occasion pour les Chef d’Etat de l’Uemoa de faire le « bilan des 20 ans d’existence de l’institution sous régionale ».

 

 

 

Ce fut l’occasion pour le 5e vice-président de lancer un appel à la forte mobilisation des militants du parti autour des obsèques de Gado Margueritte, génitrice de  l’ex Chef d’Etat Laurent Gbagbo.

Après avoir confirmé le renforcement des liens au sein du parti, il a exhorté les militants et sympathisants à faire bloc autour du bureau fédéral pour faire triompher les idéaux du Fpi.

 

 

 

18 octobre 1905 - 18 octobre 2014. A l’occasion du 109ème anniversaire de la naissance de Félix Houphouët Boigny, il est important au-delà des messes de requiem de revenir  sur le parcours de cet homme exceptionnel, père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne. Ce à la lumière d’une publication du professeur Jean Noël Loucou, intitulé «Félix Houphouët-Boigny, un destin »  parue dans Fraternité Matin N° 8410 du samedi 17 décembre au dimanche 18 octobre 1992, pp. 7-15.

 

 

 

« Nous voulons en toute discipline militante  soutenir  et promouvoir  cette vision de paix, de rassemblement et de développement. Le chef a parlé avec sagesse. Le chef  a parlé avec expérience d’homme d’Etat. Le chef a dit la vérité. Nous obéissons au chef », a-t-elle déclaré.