POLITIQUE

Cette question, selon lui, a divisé les ivoiriens. Ainsi, pour joindre l’acte à la parole, le président Ouattara a révélé qu’un avant projet de loi a été déposé à l’Assemblée nationale.

« Je peux le dire puisque nous sommes en famille, jusqu’en décembre,  j’avais décidé de ne faire qu’un seul mandat », a révélé le président Ouattara.

Prônant la réconciliation, la cohésion sociale et le développement des différentes localités du District des Savanes,  le président Ouattara veut donner ainsi la chance aux cadres de ces localités de jouer leur partition dans la réconciliation nationale.

Depuis le 17 mai dernier, elle est la nouvelle représentante du secrétaire général de l’ONU en Côte d’Ivoire en remplacement de Bert Koenders parti pour le Mali.

Le chef de l’État a insisté sur le rôle majeur joué par  les responsables religieux  dans le rapprochement des populations, la cohésion sociale et la réconciliation.

Odeurs de peinture et bruit de marteaux constituent l’atmosphère qui y règne. « Nous voulons que le parlement se présente sous ses meilleurs habits », a nous dit un agent de l’assemblée nationale sous couvert de l’anonymat.

La délégation est conduite par des membres de la famille du président Ghanéen Drammani Mahama, ainsi que le préfet de Boaley, Aladji Seydoo Samsing.

A Tengrela, une forte communauté malienne vivant à Tengrela, s’est mobilisée pour dire « Fotamana » (bienvenue, en langue Sénoufo) au président Ivoirien.

APF : 300 députés attendus à Abidjan

vendredi, 05 juillet 2013 08:00

Du 8 au 12 juillet prochain, la Côte d’Ivoire abrite la 39e session de l’ Assemblée parlementaire de la Francophonie (Apf) et la 6e édition du Parlement francophone des jeunes.

Pour sa part, le Président Ouattara a dit aux populations qu’il est venu d'abord les remercier. Et ensuite, leur demander de lui faire confiance. « Les engagements pris seront respectés. Nous devons renforcer la paix et regarder dans la même direction pour le développement de la Côte d’Ivoire », a-t-il soutenu à Tingrela.