Prodiguant des conseils aux candidats, il les a invités à faire une « campagne civilisée et apaisée. » « Nous vous invitons à éviter tout propos contenant des germes de la violence. C’est une élection et le grand vainqueur doit être le parti », a-t-il dit.

 

 

 

 

"L'ambassadrice nous a fait la remarque selon laquelle, le site en ligne  ne donne pas suffisamment d'informations sur son pays. Au-delà de l'épidémie d'Ebola qui sévit dans son pays, il y a des informations positives  qui pourraient intéresser les internautes", a témoigné Venance Konan.

M. Dagnogo a déclaré se retirer de la course au nom de la réconciliation et de l’intérêt général des militants du parti.

Par ailleurs, il leur a demandé d’aller au-delà des frontières du Rdr pour élargir ainsi l’assiette de militants et de sympathisants du parti et du candidat Alassane Ouattara.

 

 

 

« Je voudrais féliciter le gouvernement qui a pris un certain nombre de mesures préventives face à cette situation et grâce à cela, il n’y pas d’Ebola en Côte d’Ivoire et j’insiste là-dessus », a indiqué le Chef de l’Etat à sa descente d’avion.

« A chaque époque son combat et à chaque combat son leader. Je suis l’homme qu’il faut », insiste-t-il. Il promet revenir largement sur son programme lors de la cérémonie de son investiture dans les prochains jours.

Revenant sur les circonstances de la nomination d’Agnès Monnet, Affi N’Guessan a révélé que cela s’inscrit  dans un cadre de restauration du Fpi, qui après avoir « résisté », doit amorcer un nouveau virage afin d’accentuer sa lutte.

Pour sa part, le secrétaire général et porte-parole du (Csrct-Ci), Nanan N’Depo Dodo a soutenu: « la Côte d’Ivoire est fière d’avoir un fils comme Alassane Ouattara. Nous sommes disposés à l’aider à nous aider ». Mieux, il a insisté: « nous sommes pour le pouvoir en place qui fait de très bonnes choses ». Sans toutefois manquer d’égrener ses différents chantiers .

 

 

 

Pour les élections, Kafana Koné a exhorté les candidats à plus de fair-play. « Je vous exhorte à aller à ce vote loyalement. L’enjeu n’est pas votre personne, mais la réélection du Président Ouattara. Ne faites pas de cette élection une question de vie ou de mort. Ayez le sens de la responsabilité », a-t-il dit.

« C’est une complémentarité intelligente. Je suis convaincu que les femmes ont un rôle incontournable à jouer pour la démocratisation de la Côte d’Ivoire», a-t-il souligné.