Le Président, SEM Alassane Ouattara, est invité à se rendre à Tokyo, au Japon, pour prendre part à la Conférence sur le développement qui regroupera, du 1er au 3 juin 2013, autorités japonaises et africaines.

Mme Véronique Aka qui était candidate indépendante, s’est réjouie d’avance de la rencontre qu’elle aura avec le Président Henri Konan Bédié. Dans un brin d’humour, elle a déclaré: « avec cette victoire, je crois que le Président a envie de me faire une bise ».

Selon le communiqué, la présidente Sophia Akuffo a exprimé son vœu de voir le gouvernement de Côte d’Ivoire envisager la possibilité d’adhérer à la Cour africaine des droits de l'homme et des peuples.

Interviewé par la radio des nations unies en Côte d’Ivoire (Onuci-Fm), en début de semaine, le secrétaire général du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (Pdci), M. Alphonse Djédjé Mady a clarifié les choses et donner la position de sa formation politique sur les questions évoquées.

M. Charles Konan Banny "souhaite être le seul responsable  au moins, de son avenir politique", a indiqué Sran Kouassi dans une déclaration rendue publique, ajoutant que "le souhait le plus cher de Charles Konan Banny est de contribuer à ramener la confiance entre ses compatriotes".

En marge du 22e sommet de l’Union du fleuve Mano, l’ambassadeur de la Côte d’Ivoire au Liberia et en Sierra Leone, Kapieletien Soro , a bien voulu se prononcer sur les relations entre la Côte d’Ivoire et ces différents pays.

Le débrief: Le coup de "DG"

lundi, 06 mai 2013 19:22

Doua Gouly a servi tous les supports du groupe. Le quotidien Fraternité Matin, la Rédaction Internet, Fratmat Mobile… En Côte d’Ivoire, comme à l’extérieur du pays, il ne manquait pas de contribuer.

Outre les cent trois éléments, six officiers des Forces républicaines de Côte d'Ivoire (Frci) travaillent en parfaite synergie au sein de l’état-major général de la Mission internationale de soutien au Mali (Misma).

En présence de nombreux jeunes à Abidjan-Yopougon, dimanche dernier, Alphonse Soro s’est insurgé contre le cumul de postes et de mandats en Côte d’Ivoire.

Selon le Président Ouattara, « la question foncière elle-même est liée égalementà la question de la nationalité. Et la question de la nationalité n’a pas été totalement réglée ».