Gendarmerie nationale: 13 éléments radiés

mercredi, 20 février 2019 14:33

La gendarmerie nationale de Côte d’Ivoire vient d’extirper de ses rangs treize (13) éléments pour insubordination et violation de consignes.

L’Association Citoyens et Participation, Civis Côte d’Ivoire a entamé, ce mardi 19 février 2019, une série de rencontres pour sensibiliser les populations ivoiriennes sur la préservation de la paix. Et cela, en période de réforme électorale, à veille de la présidentielle 2020.

L’ancien président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro a levé un coin de voile sur les actions qu’il mènera les jours à venir.

A l’approche des joutes électorales de 2020, l’on assiste à une recrudescence de la violence verbale sur la scène politique. Préoccupée par cette situation, Mariatou Koné, ministre de la Solidarité, de la Cohésion sociale et de la Lutte contre la pauvreté plaide pour le bon ton.

Les échanges porteront sur la sécurité et l’identification.

Le ministre auprès du Président de la République, chargé des Relations avec les institutions de la République, et par ailleurs maire de Yopougon a lancé un appel le lundi 18 février, au cours d’une réunion du conseil municipal.

Il y a exactement 27 ans, un 18 février 1992, à l’occasion d’une marche organisée par l’opposition dirigée par Laurent Gbagbo, alors secrétaire général du Front populaire ivoirien (Fpi) et député, pour dénoncer la descente des militaires sur la cité universitaire de Yopougon que l’homme a été arrêté.

Lakota est l’un des départements de Côte d’Ivoire les plus enviés, en termes de cadres.

Simone Gbagbo, a été célébrée par les siens et la fédération régionale Fpi de Bonoua, le dimanche 17 février dans ladite localité.

La ministre en charge de la Cohésion sociale, le Professeur Mariatou Koné a lancé un appel à décrispation du climat politique en Côte d’Ivoire. Ce, à la veille de la présidentielle 2020 qui déchaine des passions en cette année 2019.

Page 1 sur 336