Traité sur le commerce des armes: Rasalao invite les Etats à la ratification

samedi, 15 février 2014 14:24

[15-02-2014. 16H00] Après la Zone 1 qui comprend le Sénégal, la Gambie, le Cap-Vert et la Guinée-Bissau, c’est au tour de la Zone 2 (Mali, Niger, Burkina Faso et Côte d’Ivoire) de recevoir la délégation régionale.

Traité sur le commerce des armes: Rasalao invite les Etats à la ratification

Le Réseau d'action sur les armes légères en Afrique de l'ouest (Rasalao) a entrepris une série de formations des formateurs de la société civile régionale en vue dela ratification du Traité sur le commerce des armes (Tca).

Après la Zone 1 qui comprend le Sénégal, la Gambie, le Cap-Vert et la Guinée-Bissau, c’est au tour de la Zone 2 (Mali, Niger, Burkina Faso et Côte d’Ivoire) de recevoir la délégation régionale.

A cet effet, un atelier s’est tenudu 12 au 13 février, à Abidjan (la capitale de la Zone 2). A l’issue de cette formation, une délégation conduite par le président de cette organisation, Chairman Baffoua Amoa, s’est rendue jeudi au ministère de l’Intégration africaine et des Ivoiriens de l’extérieur, avant d’être reçue, le vendredi 14 février, au siège de Rasalao-Ci.

Les Zones 3 (Ghana, Sierra-Leone, Libéria, Guinée) et 4 (Togo, Bénin et Nigéria) devront recevoir à leur tour cette délégation régionale.

Le président de Rasalao-Ci, Karamoko Diakité, s’est félicité de cette initiative du réseau régional qui vise à rendre responsable le commerce des armes. Aussi a-t-il rassuré ses hôtes: « le gouvernement ivoirien est à l’œuvre pour permettre à la Côte d’Ivoire de ratifier ce traité ».

Rappelons que le Tca vise à réguler le commerce et le transfert  des armes des pays membres  à travers le monde.

Au niveau de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao), seul le Mali a ratifié ce traité. Quant à la Côte d’Ivoire et au Burkina Faso, ils ont signé, mais ne l’ont pas encore ratifié.

Notons que d’autres pays comme le Niger n’ont pas encore signé pour l’instant.


Eugène YAO
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.