Print this page

Situation politique: La Poeci appelle au dialogue

mercredi, 01 août 2018 18:45
Situation politique: La Poeci appelle au dialogue Crédits: Eugène Yao

Les élections locales (municipales/conseils généraux) sont annoncées pour le 13 octobre 2018.

En prélude de ces joutes électorales, la Plateforme de la société civile pour l'observation des élections en Côte d'Ivoire (Poeci) a organisé une conférence de  presse ce mercredi 1er août 2018, à son siège, à Abidjan-Cocody. De cette rencontre, il découle que «la Poeci est très inquiète et appelle à l'apaisement, au dialogue et à la concertation».

Selon Dr Marie-Paule Kodjo, porte-parole de cette organisation, «les débats autour du parti unifié, la pré-campagne qui a commencé de manière précoce, le convoyage des électeurs et le manque de professionnalisme de certains membres de certaines commissions électorales locales, les candidatures déclarées ou non prévision des élections locales de 2018 et présidentielle de 2020, la division au sein des partis politiques de l'opposition... sont autant de facteurs susceptibles d'exacerber les tensions au sein des partis politiques et au niveau des communautés locales».

Dr Marie-Paule Kodjo a rappelé les événements qui ont entraîné la mort d'un jeune étudiant lors d'une manifestation du Rassemblement des amis de la Côte d'Ivoire (Raci), le 7 juillet 2018.

En vue de prévenir ces tensions politiques latentes, la Poeci invite les groupements et partis politiques à s'impliquer davantage dans ce scrutin de façon pacifique en sensibilisant leurs militants au respect de la liberté d'association, d'opinion et d'expression. Aussi la Poeci appelle les partis politiques au respect scrupuleux du code de bonne conduite qu'ils ont eux-mêmes librement signé en 2015.

En outre, elle entend mener en partenariat avec l'observatoire du code de bonne conduite, une mission de bons offices auprès des parties prenantes au processus électoral afin de garantir la tenue d'élections paisibles, sans heurts.

Au gouvernement, la Plateforme de la société civile a recommandé la mise en place de dialogue et de concertation avec tous les segments de la société ivoirienne afin de dégager des consensus forts allant dans le sens de la consolidation de la paix et de la démocratie et d'éviter aux Ivoiriens une autre crise.

Eugène YAO
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Rate this item
(0 votes)
Written by  Eugène Yao
Read 145 times Last modified on mercredi, 01 août 2018 18:56