• Accueil
  • Politique
  • Situation politique: «Désarmons nos paroles», exhorte la Grande Chancelière Henriette Diabaté

Situation politique: «Désarmons nos paroles», exhorte la Grande Chancelière Henriette Diabaté

vendredi, 11 janvier 2019 12:50

La Grande Chancelière de l’ordre national appelle la classe politique ivoirienne à mettre balle à terre, face aux propos qu’ils tiennent dans l’espace public et qu’elle juge «véhéments».

Il y a «trop de colère et trop d’agressivité dans les prises de parole publique», a déploré le jeudi 10 janvier 2019, Henriette Dagri Diabaté, à la cérémonie de décoration de plusieurs hautes personnalités du pays, au sein de la Grande Chancellerie.

Fort de cet état de fait, elle assure que la Côte d’Ivoire fonce tout droit dans le mur. D’où cette interpellation: «nous marchons sur un chemin qui a connu des épisodes douloureux », fait-elle remarquer. Puis de rappeler que «plusieurs parmi nous gardent les cicatrices des mots qui blessent, des paroles qui ont durci le ton de nos échanges et préparé les esprits à l’affrontement».

Face à ces violences verbales, la Grande Chancelière en appelle donc à la conscience des hommes politiques en Côte d’Ivoire. Mieux, comme un gardien du temple, elle les met face à leur responsabilité. «Je vous en prie, désarmons nos paroles», supplie-t-elle.

Il faut souligner qu’à un an des échéances électorales de 2020, nombre d’acteurs politiques, à tort ou à raison, s’adonnent à une volée de bois vert dans le marigot politique ivoirien. A juste titre, le 10 janvier 2019, au cours de la présentation d’une étude d’évaluation portant sur le processus de réconciliation, l’Ong Action pour la protection des droits de l’homme (Apdh) a tiré la sonnette d’alarme en déplorant, notamment cette violence verbale.

Marcel APPENA
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Rate this item
(0 votes)
Écrit par  Appena Marcel