• Accueil
  • Politique
  • Santé du Chef de l'État: ‘‘Ce n’est pas préoccupant’’, rassure un spécialiste français

Santé du Chef de l'État: ‘‘Ce n’est pas préoccupant’’, rassure un spécialiste français

mercredi, 12 février 2014 09:21

Sur le site santemagazine.fr on peut, également, lire: "La plupart des hernies discales régressent spontanément, mais 4 à 5 % d’entre elles doivent être opérées."

Santé du Chef de l’État: ‘‘Ce n’est pas préoccupant ’’, rassure un spécialiste français

« Sur le plan médical pur, ce n’est pas préoccupant », a déclaré l’essayiste français Pierre Accoce, auteur de « Ces malades qui nous gouvernent. »

Interrogé à ce sujet par Radio France internationale (Rfi) dans « Invité Afrique » de Christophe Boisbouvier, diffusé le mardi 11 février, il a soutenu: « en réalité, il n’a pas été opéré d’une sciatique, mais sans doute d’une hernie discale. Et une hernie discale lombaire fait beaucoup souffrir, exige une intervention. Aujourd’hui, c’est de la microchirurgie et il est vraisemblable qu’elle a été effectuée dans de très bonnes conditions et qu’il récupèrera très, très bien de cette maladie. C’est beaucoup plus un accident d’ailleurs qu’une vraie maladie. Une atteinte lombaire comme celle-là, un lumbago, des lumbagos à répétition, finalement une hernie discale… C’est préoccupant, ça fait mal. »

Cette certitude de l’essayiste trouverait son explication dans le fait que dans la crise de sciatique, à en croire les spécialistes, c’est une hernie discale qui est la « plupart du temps en cause ».« La vraie sciatique est généralement due à une hernie discale qui comprime le nerf sciatique », précise le site santemagazine.fr.

Également, le Pr. Serge Poiraudeau, chef du service rééducation-réadaptation de l’appareil locomoteur de l’hôpital Cochin, à Paris affirme: « 30 % de la population a une hernie, sans aucun symptôme. Certaines deviendront douloureuses sans que l’on sache toujours pourquoi. »


Sur le site santemagazine.fr on peut, également, lire: « la plupart des hernies discales régressent spontanément, mais 4 à 5 % d’entre elles doivent être opérées. On envisage l’intervention quand, après avoir tout essayé, le patient n’est toujours pas soulagé. Le chirurgien enlève à l’aide d’une curette tous les fragments de noyau qui compriment le nerf. »

On pourrait comprendre donc pourquoi, Pierre Accoce est rassurant: « on peut intervenir sur cette fameuse hernie, en faisant de la microchirurgie et sans dommages pour l’exercice du pouvoir. »

« Alassane Ouattara a été opéré en France pour une sciatique. Il se porte bien et regagnera la Côte d'Ivoire après une période de repos », avait annoncé, le dimanche 9 février, un communiqué de la présidence ivoirienne. Sans aucune autre précision. Mais avant un autre communiqué datant du 2 février indiquait que le Président ivoirien est en France pour un « séjour privé » et « regagnera la Côte d’Ivoire après une période de repos.»


CHEICKNA D. Salif
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.



Biographie

Pierre Accoce, né en 1928, est journaliste et écrivain. Journaliste depuis 1950. Rédacteur en chef de l'encyclopédie médicale "La Médecine de A à Z", de 1970 à 1971, chroniqueur médical à L'Express.

Rate this item
(0 votes)
Écrit par  Cheickna Dabou