• Accueil
  • Politique
  • Sécurisation du processus électoral des municipales : Le ministre passe toutes les artères des communes d’Abidjan au peigne fin

Sécurisation du processus électoral des municipales : Le ministre passe toutes les artères des communes d’Abidjan au peigne fin

lundi, 22 avril 2013 00:42
Le ministre Paul Koffi Koffi était, le week -end, sur le terrain. Le ministre Paul Koffi Koffi était, le week -end, sur le terrain. Crédits: afp

Pour garantir la sécurité, Paul Koffi Koffi a passé la nuit dans les rues d’Abidjan.

La population peut aller demain  (hier, nglr) voter en toute tranquillité. Les dispositions sont vraiment prises pour parer à toute éventualité… » C’est l’assurance donnée par le ministre délégué à la Défense, Paul Koffi Koffi, à l’issue d’un périple de 3 heures, qui l’a conduit à tous les points stratégiques des communes réputées sensibles d’Abidjan.

C’est samedi à 22h que le ministre a fait le tour de la capitale économique dans une patrouille qui l’a conduit d’abord au commissariat du 22ème  arrondissement d’Angré, à Abobo, au carrefour N’dotré, Yopougon et Marcory, sans oublier Plateau, le centre des affaires, et Treichville.

Il s’agissait pour Paul Koffi Koffi de se rassurer, en cette veille de vote pour les élections locales, sur le dispositif de sécurité mis en place et la réaction de la population civile. Pour ce faire, sous une pluie battante, le ministre chargé de la Défense faisait  de brèves  escales à chaque poste de sécurité pour s’enquérir de la situation sur le terrain mais aussi prodiguer des conseils d’usage à ses hommes. C’est            dans ce cadre que le commissaire Bosso Marius, chef de service du 22e a rassuré l’hôte du jour et la presse sur la bonne collaboration de la police et du Ccdo. « Tout va bien, vous constatez, monsieur le ministre, que je suis en train de concevoir un planning de sécurisation avec le chef de détachement du Ccdo », a-t-il dit au ministre.

De Cocody à Marcory, Paul Koffi Koffi a voulu toucher du doigt la réalité sécuritaire qui prévalait la veille des élections, en bravant la pluie de 22 heures à 01 heure. Avant d’assurer l’opinion d’un scrutin sécurisé avec l’appui des forces amies.

Vako Soumahoro(Stagiaire)

 

Rate this item
(0 votes)
Written by  Vako Soumahoro
Read 983 times Last modified on lundi, 22 avril 2013 00:44