Retour des réfugiés : Une pirogue pour raccourcir le chemin

vendredi, 14 février 2014 22:50
la pirogue offerte par le sous - préfet de Bloléquin. la pirogue offerte par le sous - préfet de Bloléquin. Crédits:  S. T.B

[14-02-2014. 23h00] Le sous - préfet de Bloléquin, Claude Koffi Yao Kan, s’active à faire revenir les Ivoiriens qui se sont exilés au Liberia.

Pour faciliter et sécuriser le retour au bercail des réfugiés ivoiriens au Liberia qui sollicitent  chaque jour l’aide des autorités administratives, le sous-préfet de Bloléquin, Koffi Yao Kan Claude, qui a beaucoup de ses administrés parmi ces derniers,  a financé à hauteur de 500 mille francs la construction d’une pirogue. Ce, avec l’autorisation du préfet du département, Kouakou Yao Dinard.
L’inauguration de cette pirogue  a eu lieu, le 27 janvier, sur les rives du fleuve Cavally au poste frontalier de Zilébly. En présence notamment du donateur, de chefs traditionnels libériens et ivoiriens, d’humanitaires d’Ocha, de Casques bleus de l’Onuci et de la Minul ainsi que de forces de sécurité ivoiriennes et libériennes.
 Pour le sous-préfet de Bloléquin, depuis la visite du Président de la République, SEM. Alassane Ouattara, au Liberia, les réfugiés sont de plus en plus nombreux à vouloir rentrer chez eux. ‘’Les réfugiés qui désiraient rentrer chez eux à Bloléquin étaient obligés de parcourir plus de 160 km en passant par Toulepleu. J’ai donc décidé de leur offrir une pirogue non seulement pour raccourcir leur trajet, mais aussi pour leur permettre de venir participer à la construction du pays. Je ne pouvais pas rester insensible à l’appel de mes administrés car le retour des réfugiés est l’affaire de tous’’, a-t-il dit. Il a invité les cadres et élus du département à s’impliquer dans leur retour.
La délégation a ensuite  traversé le fleuve à bord de la pirogue pour se rendre à Zestown au Liberia. ‘’La paix est de retour au pays, la sécurité est de mise. Aujourd’hui, il y a une pirogue de 15 places qui sécurise votre traversée. Comme le Président l’a dit, le pays vous attend’’, a lancé Yao Kan Claude à l’endroit de ses administrés réfugiés.
 Guiba Michel, le chef du village d’Oulaïtably, au nom des chefferies ivoirienne et libérienne, l’a remercié pour ce don.  ‘’Grâce à vous, le mur de méfiance est brisé et les deux peuples, de part et d’autre de la frontière, vont recommencer à vivre ensemble. Nos parents vont regagner leurs maisons en toute sécurité, car ils avaient peur de traverser le fleuve à bord de pirogues de fortune. Vous venez de démontrer que le retour des réfugiés est l’affaire de tout le monde et non des humanitaires seuls’’, a-t-il souligné. Avant de rendre hommage au Chef de l’Etat pour avoir ramené la sécurité à l’ouest et consolidé la paix en Côte d’Ivoire.
 Kohou Robert, au nom des réfugiés, a exprimé leur gratitude au sous-préfet pour ses actions en faveur du retour de la paix. ‘’Après le Chef de l’Etat qui nous a rassurés, vous venez de nous donner le moyen de transport qui manquait’’, a-t-il déclaré. Il faut souligner que depuis l’inauguration de cette pirogue, plus de cinquante réfugiés rentrent au quotidien au bercail.

Saint-Tra Bi
Correspondant régional