Retour des exilés pro-Gbagbo: Le FPI sollicite Hamed Bakayoko

jeudi, 19 décembre 2013 16:54
Le ministre Hamed Bakayoko et les cadres du FPI Le ministre Hamed Bakayoko et les cadres du FPI Crédits: Mémoué Diomandé

[19-12-2013. 18h00] L'objectif de cette rencontre, à en croire Michel Amani N’Guessan, était d’obtenir des modalités pour le retour sécurisé des militants et membres du Fpi.

Retour des exilés pro-Gbagbo: Le FPI sollicite Hamed Bakayoko

« Tout ce qui se dit et se fait actuellement doit aller dans le sens de l’apaisement et nous éloigner des pages sombres de notre histoire récente ». Cette précision a été faite par le ministre de l’Intérieur, Hamed Bakayoko, qui recevait à son cabinet, ce jeudi 19 décembre, Abidjan-Plateau, une délégation du Front populaire ivoirien (Fpi) conduite par l’ancien ministre de la Défense, Michel Amani N’Guessan.

L'objectif de cette rencontre, à en croire Michel Amani N’Guessan, était d’obtenir des modalités pour le retour sécurisé des militants et membres du Fpi.
Sur le sujet, Hamed Bakayoko leur a promis l’engagement de l’État à favoriser le retour de ces exilés et réfugiés.

« C’est une volonté du Président de la République de faciliter le retour des exilés et réfugiés ivoiriens. Il a lancé des appels et donné des orientations claires. Donc pour ces exilés qui veulent rentrer, nous promettons les garanties sécuritaires et la libération de leurs maisons », rassure-t-il.

Il a demandé à la délégation du Fpi de tout mettre en œuvre pour que les exilés reviennent au pays. Car pour lui, il est impensable que Michel Amani N'Guessan soit à Abidjan alors qu'Assoa Adou est en exil. « Dites leur de revenir car personne ne sera arrêtée », précise-t-il.

Le Fpi s’est dit heureux au sortir de cette rencontre, car selon Michel Amani N’Guessan, « des assurances ont été données. Nous faisons confiance au gouvernement ». Puis d’inviter les autorités ivoiriennes et le Fpi à sensibiliser ces exilés et réfugiés au retour sécurisé.

La délégation du Fpi était composée outre Michel Amani N’Guessan, de Miaka Ouréto, ancien président par intérim du Fpi et Séri Gouagnon, secrétaire national chargé de la justice.


Diomandé Mémoué