Réconciliation nationale / Banny : “ Personne n’a le monopole de la vérité ’’
  • Accueil
  • Politique
  • Réconciliation nationale / Banny : “ Personne n’a le monopole de la vérité ’’

Réconciliation nationale / Banny : “ Personne n’a le monopole de la vérité ’’

vendredi, 29 mars 2013 21:42
Charles Konan Banny, président de la Cdvr Charles Konan Banny, président de la Cdvr Crédits: fratmat

La Commission heuristique  de la Cdvr était en séminaire la semaine, dernière.

Le séminaire organisé les 26 et 27 mars 2013 par la Commission heuristique de la Cdvr, dans un hôtel de la place, a été une tribune idéale pour  M. Charles Konan Banny. Le président de la Cdvr a réaffirmé, à cette occasion, les principes sur lesquels est fondée la mission de réconciliation nationale qui a été confiée  à la commission qu’il dirige. Ces principes se résument en une large concertation entre Ivoiriens, qui tiendra compte des vues de chacun.  Aussi, s’est-il félicité du fait que ce séminaire ait suscité l’intérêt des nombreux participants. Cela, d’autant plus qu’à son avis, « personne n’a le monopole de la vérité ». C’est d’ailleurs la ligne directrice tracée par le Pr. Séry Bailly qui a invité au séminaire, des experts d’horizons divers et de formations tout aussi diverses à exposer leur compréhension des origines de la crise. Le Pr. Assalé Aka Boissi de la Convention de la société civile(Csci) a été jusqu’à mettre en cause le système politique global  qui régit la Côte d’Ivoire. C’est de ce système qui concentre tout le pouvoir d’Etat dans les mains d’un seul individu que découlent tous les maux.  Ce poste de monarque constitutionnel qui est source de tant de convoitises et de drames fait place, selon lui, à un système plus équilibré où le pouvoir par essence n’est plus monolithique.  Autrement dit, le régime  parlementaire serait une réponse indiquée pour apaiser les tensions nées du choc des ambitions. A la fin des exposés, des échanges sans faux-fuyant s’en sont suivis.

Cet exercice d’exploration de deux jours a permis au Pr.  Séry Bailly et ses pairs de la Commission heuristique, d’avoir de la matière à verser aux travaux du colloque qu’ils envisagent d’organiser dans les mois à venir.

Théodore Sinzé

 

Évaluez cet article
(0 votes)
Écrit par  Théodore Sinzé
Lu 1157 fois Dernière modification le vendredi, 29 mars 2013 21:47