Réconciliation: Des manifestants perturbent la conférence de Banny, à Bordeaux

samedi, 13 avril 2013 15:27

[13-04-2013. 15h30] Des militants pro-Gbagbo mécontents ont perturbé, vendredi, la conférence sur la paix en Côte d’Ivoire, hier vendredi.

Réconciliation: Des manifestants perturbent la conférence de Banny


Le cours d’une conférence qui s’est tenue, vendredi, à Bordeaux et co-animée par le président de la Commission Dialogue-Vérité-Réconciliation, Charles Konan Banny, a été perturbé par des manifestants pro-Gbagbo en colère.


Cette rencontre se tenait dans le cadre de la deuxième édition de la Journée de l’Afrique.


14 h 45. La conférence a commencé depuis une trentaine de minutes quand un jeune homme se lève pour lire un texte réclamant la libération de Laurent Gbagbo,actuellement détenu par la Cour pénale internationale de La Haye, aux Pays-Bas. Aussitôt, une dizaine d’autres personnes, massées au fond de l’auditorium, se lèvent à leur tour, en signe de soutien. Ces activistes invectivent Charles Konan-Banny, dénoncent une « justice inéquitable, une justice de vainqueurs », et se défont de leurs blousons pour découvrir des tee-shirts barrés de quatre mots : « Cri panafricain. Libérez Gbagbo ».


Gardant le calme, Charle Konan Banny répond aux manifestants en assurant « toute la lumière doit être faite sur toutes les violations des droits de l’homme, passées et récentes ».


Finalement, la tension redescend et les organisateurs donnent même la parole au leader du Cri Panafricain. « Nous n’étions pas invités, nous avons appris l’existence de cette conférence par le bouche-à-oreille et on a bien monté les choses », a déclaré par la suite Akobé-Félicien Yayi, président de la section régionale du Cri panafricain, mouvement créé en 2010 en France.


www.sudouest.fr

Read 2020 times Last modified on samedi, 13 avril 2013 15:37