Imprimer cette page

Prévention des conflits : L'observatoire de la solidarité et de la cohésion sociale forme 34 monitrices en alerte précoce

jeudi, 30 août 2018 15:02
Prévention des conflits : L'observatoire de la solidarité et de la cohésion sociale forme 34 monitrices en alerte précoce Crédits: Saint Tra Bi

Cet atelier organisé par l'Observatoire de la Solidarité et de la Cohésion Sociale ( OSCS) a réuni 34 participants venus du Tonkpi et du Bafing.

Prévention des conflits : L'observatoire de la solidarité et de la cohésion sociale forme 34 monitrices en alerte précoce

La salle de réunion d'un grand hôtel de la ville de Man a abrité le mardi dernier un atelier de renforcement de capacités des monitrices de la région du Tonkpi en alerte précoce et prévention des conflits en lien avec les indicateurs de solidarité et de cohésion sociale. C'était en présence du Sg1 de préfecture, André Bah Yao qui représentait le préfet de région.

Cet atelier organisé par l'Observatoire de la Solidarité et de la Cohésion Sociale ( OSCS) a réuni 34 participants venus du Tonkpi et du Bafing...Le chef du département de la communication et des relations extérieurs  de l'Observatoire de la Solidarité et de la Cohésion Sociale, Eugène Bilé a d'abord présenté les objectifs de cet atelier.

Pour lui,  il s'agit de présenter le mécanisme d'alerte précoce de l'OSCS, d'apprendre aux monitrices les techniques de collecte des faits et faire connaître les faits où incidents à renseigner en lien avec les indicateurs de solidarité et de cohésion  et de cohésion sociale.

Le représentant du préfet de région a dit tout l'intérêt d'une telle rencontre pour la région du Tonkpi qui connaît très souvent des soubresauts mettant à mal la cohésion sociale malgré les efforts du gouvernement et des communautés à instaurer un climat de paix et de cohabitation pacifique. Pour lui, cette formation permettra aux acteurs de collecte, une fois bien outillés de contribuer à la prévention des conflits dans la région du Tonkpi.

Cette journée de renforcement de capacités des collecteurs de données du mécanisme d'alerte de l'OSCS et des autorités a été possible grâce au financement de l'OnuFemme.

SAINT-TRA BI

Évaluez cet article
(0 votes)
Écrit par  Kamagaté Issouf
Lu 233 fois Dernière modification le jeudi, 30 août 2018 15:20