• Accueil
  • Politique
  • Prévention des conflits: L'engagement de la jeunesse et du secteur privé au centre d'un atelier

Prévention des conflits: L'engagement de la jeunesse et du secteur privé au centre d'un atelier

samedi, 15 décembre 2018 13:34
L'ambassadeur Babacar Mbaye (au centre) entouré des participants. L'ambassadeur Babacar Mbaye (au centre) entouré des participants. Crédits: DR

La représentation nationale de la Cedeao à Abidjan a abrité cet atelier du 11 au 13 décembre.

Des représentants du secteur privé, de la société civile et de la Commission de la Cedeao ont délibéré sur la nécessité d'encourager la jeunesse à s'intéresser davantage à l'entrepreneuriat. C'était lors d'un atelier organisé à la représentation nationale de la Cedeao à Abidjan (Cocody).

Il s'agit d'un atelier de trois jours (11 au 13 décembre) organisé par la Direction des affaires politiques, en collaboration avec la Direction des relations extérieures et le Centre de développement de la jeunesse et des sports. Ce, avec l'appui du Programme danois pour la paix en Afrique.

L'atelier avait pour thème : «Engagement de la jeunesse et du secteur privé pour la prévention des conflits violents en Afrique de l'Ouest». Les participants se sont penchés sur les problématiques du chômage et de la vulnérabilité des jeunes pendant les périodes de conflit. Situant les enjeux du conclave, le représentant résident de la Cedeao en Côte d'Ivoire, l'ambassadeur Babacar Mbaye, a rappelé que seulement trois millions d'emplois formels sont créés par an.

Alors que dix à douze millions de jeunes entrent sur le marché de l'emploi chaque année. «C'est pour combler cette lacune que la Cedeao, dans sa stratégie de prévention des conflits, s'efforce de faire en sorte que la question de l'autonomisation des jeunes et de leur engagement dans la consolidation de la paix soit concrétisée», a-t-il conclu.

Ont participé aux travaux, les représentants du secteur privé en provenance des États membres de la Cedeao, ainsi que des membres de la Fédération des chambres de commerce et de l'industrie de l'Afrique de l'Ouest, pour ne citer que ceux-ci. Lors de la clôture des travaux,  les participants  ont rédigé un communiqué comportant des recommandations pertinentes que l'ambassadeur a promis de valoriser.

DRAMOUS YÉTI
STAGIAIRE

Rate this item
(0 votes)
Écrit par  DRAMOUS YÉTI (stagiaire)