Imprimer cette page

Prévention de conflits transfrontaliers Côte d’Ivoire-Guinée : Les autorités administratives des zones frontalières des deux pays se concertent

mercredi, 29 août 2018 15:07
Les autorités administratives des zones  frontalières des deux pays se concertent à Man. Les autorités administratives des zones frontalières des deux pays se concertent à Man. Crédits: Saint Tra Bi

Présidée par le directeur de cabinet adjoint du ministère de l’intérieur et de la sécurité Luc Houndjé, représentant le ministre Sidiki Diakité, cette rencontre entre autorités administratives frontalières de la Côte d’Ivoire et de la Guinée apparait comme un cadre approprié pour les administrateurs territoriaux  de proposer  un plan transfrontalier pour prévenir les litiges et renforcer la sécurité.

Prévention de conflits transfrontaliers Côte d’Ivoire-Guinée : Les autorités administratives des zones frontalières des deux pays se concertent

Dans le souci de préserver les relations de bon voisinage entre la Côte d'Ivoire et la Guinée, les autorités administratives des zones frontalières des de deux pays se concertent depuis ce mardi  à Man.

Présidée par le directeur de cabinet adjoint du ministère de l’intérieur et de la sécurité Luc Houndjé, représentant le ministre Sidiki Diakité, cette rencontre entre autorités administratives frontalières de la Côte d’Ivoire et de la Guinée apparait comme un cadre approprié pour les administrateurs territoriaux  de proposer  un plan transfrontalier pour prévenir les litiges et renforcer la sécurité.

Le directeur de cabinet adjoint du ministre de l’intérieur et de la sécurité a précisé d'entrée que cette rencontre a  pour objectif d’échanger autour de la coopération transfrontalière entre les autorités de l’administration territoriale de la zone frontalière de la Côte d’Ivoire et la Guinée. Il a rappelé la mission allouée aux autorités administratives qui consiste entre autres à l'encadrement des populations, à l’amélioration du bien-être des populations, à la promotion de la cohésion sociale et la paix. Avant de leur demander d'ajouter la problématique de l’insécurité devenue  préoccupante pour tous les états avec l’apparition de nouvelle formes de menaces sécuritaires  telle que le terrorisme, le trafic des enfants, le blanchiment d’argent et autres. "il s’agit pour les autorités des deux pays de faire le diagnostic de la situation qui prévaut dans les circonscriptions administratives situées le long de la frontière entre les deux pays", a déclaré à l'ouverture de la rencontre.

Le chef de la délégation guinéenne, Kéita Moustapha Kobélé, conseiller juridique au ministère de l’administration territoriale de son pays, représentant son ministre, a pour sa part indiqué que la rencontre de Man dénote de la volonté manifeste des deux pays, de procéder à une gestion concertée et conjointe des questions liées à la prévention des conflits, à la matérialisation de la frontière commune et au renforcement de la coopération transfrontalière, pour une cohabitation pacifique dans une paix durable au bénéfice des populations voisines.

Tapili Mamoudou, conseiller technique régional, au GIZ, le partenaire financier de cette rencontre internationale a réaffirmé la volonté de la GIZ à accompagner les deux pays dans leurs volontés communes de créer des conditions d’une coexistence pacifique dans les zones frontalières.

La Côte d’Ivoire et la Guinée partagent une frontière commune longue de 610 kilomètres. Les résolutions de cette rencontre sont attendues aujourd'hui.

SAINT-TRA BI

Évaluez cet article
(0 votes)
Écrit par  Kamagaté Issouf
Lu 242 fois Dernière modification le mercredi, 29 août 2018 15:13