• Accueil
  • Politique
  • Présidentielle 2015: Mise au point sur la probable candidature de Banny

Présidentielle 2015: Mise au point sur la probable candidature de Banny

mardi, 07 mai 2013 08:37

M. Charles Konan Banny "souhaite être le seul responsable  au moins, de son avenir politique", a indiqué Sran Kouassi dans une déclaration rendue publique, ajoutant que "le souhait le plus cher de Charles Konan Banny est de contribuer à ramener la confiance entre ses compatriotes".

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE

Présidentielle 2015: Mise au point sur la probable candidature de Banny

Le porte-parole du président de la Commission Dialogue, vérité et réconciliation (CDVR), Sran Kouassi, a fait, lundi à Abidjan, une mise au point sur sa candidature présumée à l’élection présidentielle de 2015, en affirmant que le concerné souhaite être le "seul responsable" de son avenir politique.

M. Charles Konan Banny "souhaite être le seul responsable  au moins, de son avenir politique", a indiqué Sran Kouassi dans une déclaration rendue publique, ajoutant que "le souhait le plus cher de Charles Konan Banny est de contribuer à ramener la confiance entre ses compatriotes".

Des allégations relatives à la probable candidature de l’ex-premier ministre ivoirien aux échéances électorales de 2015 circulent dans la capitale économique ces jours-ci, indique-t-on.

"Ayant suffisamment blanchi sous le harnais pour pouvoir tirer les leçons de l’histoire ivoirienne en toute conscience et convaincu que demain appartient à Dieu, M. Charles Konan Banny souhaite être le seul responsable  au moins, de son avenir politique", a-t-il insisté, en mettant un terme à la supputation.

Dans son calendrier, conclut-il, "le temps actuel est entièrement et exclusivement consacré à la réalisation de sa mission dont le terme de deux ans lui a été fixé par le chef de  l’Etat".

Créée par ordonnance en juillet 2011, la CDVR a pour mission de conduire les ivoiriens vers la réconciliation et de créer les conditions d’une paix permanente en proposant des outils de veille et de prévention qui mettent la Côte d’Ivoire à l’abri de nouvelles secousses, explique-t-on.

AIP

Rate this item
(0 votes)
Écrit par  AIP