Print this page

Plateforme de l’opposition : Bédié et Affi se rapprochent

samedi, 11 août 2018 11:18

Est-il possible que le Pdci et le Fpi se retrouvent dans une alliance, ne serait-ce que dans la perspective des élections locales du 13 octobre ? La réponse est oui.

« Rien ne s’oppose à ce que dans une plateforme comportant toutes les forces vives, dont les partis politiques, le Fpi et le Pdci se retrouvent ensemble », a indiqué, hier, le président du Pdci, henri Konan Bédié. Le patron du vieux parti a été interrogé à l’issue d’une rencontre qu’il a eue à son domicile d’Abidjan, en début de soirée, avec le président du Fpi, Pascal Affi N’guessan. Les échanges entre les deux hommes ont duré un quart d’heure.

« Le Pdci-Rda a rendu publique sa position par rapport au parti unifié, en indiquant qu’il se retirait de la mise en place du parti unifié, qu’il représenterait, pour les élections locales, sous sa propre bannière, des candidats aux municipales et aux régionales et qu’il se réservait le droit de réunir tous les Ivoiriens qui aspirent à la paix, à la stabilité du pays et à la réconciliation nationale, dans une nouvelle plate-forme, pour fonder un nouvel avenir pour notre pays. Evidemment, en tant qu’un parti qui a toujours milité pour la réconciliation nationale, pour la paix en Côte d’Ivoire, nous nous sommes sentis interpellés », a expliqué Pascal Affi N’guessan.

« Il était important que nous venions rencontrer le doyen de la classe politique ivoirienne, l’ancien chef de l’Etat, celui qui a été toujours au service de la cause nationale, pour échanger avec lui sur ce nouveau contexte, réaffirmer notre disponibilité à prendre toute notre part dans la constitution de cette nouvelle plate-forme et marquer aussi notre disponibilité  à envisager, dans le cadre des élections locales, toutes les possibilités d’alliance, afin que ces acteurs de la paix, de la réconciliation nationale et de l’avenir du pays, se retrouvent ensemble pour fonder ce nouvel avenir », a-t-il ajouté.

Le président du Fpi avait à ses côtés sa secrétaire générale Agnès Monnet, l’ancien directeur du port autonome d’Abidjan, Marcel Gossio, l’ex-président des jeunes du Fpi, Konaté navigué et la responsable des femmes, Christine Konan.  Henri Konan Bédié a, lui, reçu son hôte en compagnie de son directeur de cabinet Lénissongui Coulibaly et de son porte-parole, N’dri Kouadio Narcisse.

Benoît Hili

Rate this item
(0 votes)
Written by  Cheickna Dabou
Read 296 times Last modified on samedi, 11 août 2018 11:23