• Accueil
  • Politique
  • Participation des jeunes au processus électoral: Vers la mise en place d'une application

Participation des jeunes au processus électoral: Vers la mise en place d'une application

samedi, 12 janvier 2019 15:57
Participation des jeunes au processus électoral: Vers la mise en place d'une application Crédits: E. Y.

En vue d'encourager une participation accrue des jeunes au processus électoral, la Plateforme pour l'observation des élections en Côte d'Ivoire (Poeci) veut mettre sur pied une application à travers un concours dénommé « Hackathon 2019 ».

Le thème dudit concours est: « Quelle technologie pour accroître le taux de participation des jeunes dans le processus électoral en Côte d'Ivoire ? ». Le lancement officiel de ce projet a eu lieu le jeudi 10 janvier 2019, au siège de cette organisation, à Abidjan-Cocody.

Le concours est prévu du 18 au 20 janvier 2019 et enregistrera 25 participants: 19 développeurs, 3 acteurs de la société civile, 3 statisticiens qui seront sélectionnés, après une inscription via le site internet et la page Facebook de la Poeci.

Les candidats sélectionnés travailleront en équipe pour proposer une application informatique et un jury choisira la meilleure application. Un guide de contenus informatiques sera rédigé dans le but d'encadrer, orienter le développement des différentes solutions informatiques à proposer.

« Nous avons constaté que sur la liste électorale 2016, il y a seulement 11% de jeunes dont l'âge est compris entre 18 et 25 ans. Les causes de cette non-inclusion des jeunes dans le processus électoral sont multiples. Entre autres, la non-détention de documents administratifs, le manque d'information, la négligence dans l'acquisition des pièces administratives, le coût et la distance pour s'établir une pièce administrative, le manque de confiance à l'endroit des acteurs politiques... Dans la perspective de 2020, nous avons soumis donc un projet à l'Ambassade de la Grande Bretagne qui a accepté de financer ce projet à travers l'organisation d'un Hackathon qui va permettre la mise en place des solutions informatiques qui favoriseront l'inscription des jeunes sur la liste électorale », a expliqué Franck Djea, assistant informatique à la Poeci. Avant de préciser que ce projet sera expérimenté dans trois villes (Mankono, Bangolo et Sassandra) avant de s'étendre à l'échelle nationale.

Joséphine Gauld, ambassadeur de la Grande-Bretagne en Côte d'Ivoire, a salué ce projet qui vise une plus grande inclusion des jeunes au processus électoral. « C'est la même chose partout, même en Angleterre, les jeunes s'intéressent de moins en moins aux questions des élections. Pourtant ils constituent l'avenir de la nation. C'est pourquoi la Grande Bretagne a accepté d'accompagner ce projet pour une plus grande participation de ceux-ci au processus électoral en Côte d'Ivoire », a-t-elle soutenu.

E.Y.
Infos: une correspondance particulière

Rate this item
(0 votes)
Written by  E. Y.
Read 246 times Last modified on samedi, 12 janvier 2019 16:06