Imprimer cette page

Opposition : La jeunesse d’EDS demande des réformes institutionnelles

lundi, 30 juillet 2018 07:51
Opposition : La jeunesse d’EDS demande des réformes institutionnelles Crédits: DR

Pendant que Pascal Affi N’Guessan, le président statutaire du Front populaire ivoirien (Fpi) se faisait élire au palais de la culture, la jeunesse de la plateforme de l’opposition « Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS) » tenait, au même moment, un meeting de mobilisation, à Yopougon.

La place CP1, retenue ce samedi 28 juillet, pour la manifestation, a refusé du monde. C’est, en effet, par milliers que les militants des partis de l’opposition, essentiellement, les frondeurs du Fpi et les membres de l’ex- galaxie patriotique ont pris d’assaut cet espace situé dans les environs de la mairie de Yopougon. Et comme il fallait s’y attendre, Koua Justin, président de la jeunesse EDS, et ses camarades, Zagol Alain Durand, Dahi Nestor, Fahé Florentine, ne se sont pas fait prier pour exprimer en des termes hostiles au pouvoir, leurs préoccupations.

Sous le regard approbateurs de leurs aînés, figures charismatiques de l’aile dur du front populaire ivoirien. Au nombre desquels, Marie Odette Lorougnon, Odette Sauyet. La jeunesse d’Eds a également bénéficié du soutien d’une délégation de la Jpdci rurale, conduite par Koffi Serge Pacôme, ainsi que du député Pdci de Vavoua, Gouali Dodo Basile, membre du bureau politique du Pdci-Rda. Du discours de Koua Justin, on retiendra qu’il réclame des réformes institutionnelles.

Notamment la Commission électorale indépendante (Cei). « Nous exigeons le départ de l’actuel président de la Cei dont le mandat est arrivé à expiration. Ainsi que la réforme de cette institution, afin que les futures élections soient transparentes et crédibles ». Il a, par conséquent, appelé le Chef de l’Etat, Alassane Ouattara, à engager des discussions avec les partis de l’opposition, en vue de la réforme de cette institution. Koua Justin et ses amis ont, en outre, exhorté la jeunesse ivoirienne, notamment celle du Pdci-Rda et des partis de l’opposition, à s’unir pour conquérir ensemble, auprès de leurs aînés, le pouvoir en 2020.

« J’en appelle à la jeunesse du Pdci-Rda, du Mfa, du Pit et autres. Rassemblons-nous. Soyons des frères. Vivons ensemble et vivons en semblables. Il ne doit pas avoir de différence entre un Ivoirien du nord, et celui du Sud, de l’Ouest, de l’Est ou du centre », a-t-il insisté.  A l’instar de Koua Justin, tous les intervenants ont souhaité une union, une alliance entre toutes les forces vives de l’opposition, afin de reconquérir le pouvoir d’Etat, en 2020.  

CASIMIR DJEZOU

Évaluez cet article
(0 votes)
Écrit par  C D
Lu 327 fois Dernière modification le lundi, 30 juillet 2018 07:56