• Accueil
  • Politique
  • Municipales 2018/Ouattara Brahima: ‘’Hamed Bakayoko est la solution pour le développement d’Abobo’’

Municipales 2018/Ouattara Brahima: ‘’Hamed Bakayoko est la solution pour le développement d’Abobo’’

mardi, 04 septembre 2018 14:09
Ouattara Brahima, émissaire du candidat Hamed Bakayoko, reçoit une copie de la motion de prière et de remerciements au chef de l’Etat, des mains du  Bishop Mabé Lougah François, président du collectif des confessions religieuses chrétiennes de la Commune d’Abobo. Ouattara Brahima, émissaire du candidat Hamed Bakayoko, reçoit une copie de la motion de prière et de remerciements au chef de l’Etat, des mains du Bishop Mabé Lougah François, président du collectif des confessions religieuses chrétiennes de la Commune d’Abobo. Crédits: CASIMIR DJEZOU

L’émissaire du ministre d’État, ministre de la Défense, a communié, dimanche, avec des religieux chrétiens de la commune. 

« On ne peut pas développer la commune d’Abobo dans la division. C’est seulement dans l’union et la paix que nous le réussirons. C’est pourquoi je me réjouis du choix porté sur la personne du ministre d’État, ministre de la Défense, Hamed Bakayoko, par le Président de la République. Car, Hamed Bakayoko est un homme humble et généreux, un rassembleur. Hamed Bakayoko, c’est la solution pour le développement d’Abobo ».

C’est, du reste, ce que pense Ouattara Brahima, l’un des soutiens de taille du candidat Hamed Bakayoko aux prochaines municipales dans la commune la plus peuplée du pays. Il s’est exprimé, dimanche dernier, à l’occasion d’une cérémonie de prière et de soutien à la candidature du ministre d’État, ministre de la Défense, organisée en l’église la Délivrance, au quartier Akéikoi, par le collectif des confessions religieuses chrétiennes de la Commune d’Abobo.

Pour lui, le ministre d’État, Hamed Bakayoko, est la seule personne capable de réconcilier et rassembler tous les cadres d’Abobo, de donner un nouveau visage à cette commune, et d’y faire renaître la paix, la sécurité et la stabilité, conditions sine qua non de développement.

« Aujourd’hui, l’image d’Abobo est loin d’être reluisante. Les opérateurs économiques sur place ne travaillent pas dans la quiétude. Le seuil de pauvreté y est très élevé. Le ministre d’État, Hamed Bakayoko vient, non seulement, pour réconcilier tous les cadres, mais aussi, pour lutter contre l’insécurité et la pauvreté dans la commune », a-t-il affirmé, avant de saluer l’initiative du collectif des confessions religieuses chrétiennes d’Abobo. « Les religieux ont vu juste de soutenir les actions du ministre d’État. Moi-même j’ai voulu être candidat. Mais du fait de l’humilité du ministre d’État et de son sens du devoir, j’ai décidé de surseoir à ma candidature pour le soutenir ».

Pour sa part, le Bishop Mabé Lougah François, président du collectif des confessions religieuses chrétiennes de la commune d’Abobo, a évoqué quelques raisons qui ont motivé leur initiative. « Abobo est une grande commune. Pour son développement, elle a besoin d’un génie, d’un maire qui a un esprit de créativité, de développement, et de rassemblement. C’est pourquoi nous soutenons le choix du Chef de l’État. Nous soutenons la candidature du ministre d’État, Hamed Bakayoko. Nous sommes avec lui, nous parlerons le même langage, et nous prierons pour lui, afin qu’au soir du 13 octobre, il remporte la victoire à Abobo », a-t-il insisté.

Une motion de prière et de remerciements au Chef de l’État pour ses actions de développement en faveur de la commune a également été lue et remise au représentant du ministre d’État, ministre de la Défense.  

CASIMIR DJEZOU

Rate this item
(0 votes)
Written by  CASIMIR DJEZOU
Read 248 times Last modified on mardi, 04 septembre 2018 14:35