Le débrief: Le coup de "DG"

lundi, 06 mai 2013 10:23

[06-05-2013. 11h00] Doua Gouly a servi tous les supports du groupe. Le quotidien Fraternité Matin, la Rédaction Internet, Fratmat Mobile… En Côte d’Ivoire, comme à l’extérieur du pays, il ne manquait pas de contribuer.

Le débrief: Le coup de "DG"

C’est connu. Chez les employés de Fraternité Matin, particulièrement pour les journalistes, il y a toujours eu deux « DG ». Le premier est nommé: c’est le Directeur général. Le second est né comme cela: il est journaliste et se nomme Doua Gouly. A Fraternité Matin, tous appelaient donc Doua Gouly « DG ». Certains, pour éviter la confusion…avec le chef de l’entreprise, disaient « DG de naissance ».

Mais Doua Gouly était un Chef…Comme le diraient les enfants dans la rue. Syndicaliste dans l’âme, il ne mâchait pas ses mots pour critiquer et revendiquer. Son esprit critique, il le mettait surtout au service de sa plume. C’est ce qui lui a valu d’être le meilleur journaliste ivoirien, en 2004. En décrochant le Super Ebony.

Il a servi tous les supports du groupe. Le quotidien Fraternité Matin, la Rédaction Internet, Fratmat Mobile… En Côte d’Ivoire, comme à l’extérieur du pays, il ne manquait pas de contribuer.

Samedi encore, il continuait de rapporter des informations pour la rédaction mobile, Fratmat Mobile. En parlant avec lui, ce samedi après-midi, rien ne laissait croire que c’était la dernière fois. Quel coup ! Ce dimanche 05 mai ! On a du mal à réaliser cette disparition.

"DG" était, en effet, l’un de nos envoyés spéciaux dans la région du Tonkpi. Pour la tournée du Chef de l’État.

Une visite d’État dont on a appris beaucoup. Un: le vote électronique pour les prochaines élections.

Le Président Ouattara a expliqué que c’est pour éviter que les mauvais perdants continuent de voler ou de casser les urnes.

 Deux: 200 militaires dont plusieurs officiers pro-Gbagbo reviennent au pays.

Le Président a révélé que le gouvernement est en train d’ « organiser » ce retour d’exil. Trois: Simone Gbagbo « a souhaité venir à Abidjan pour un bilan de santé ».

Le Chef de l’État, qui réagissait après l’annonce par les avocats de l’hospitalisation de l’ex-première dame, dit avoir donné son « accord ».

Bonne semaine à toutes et à tous !

 

Barthélemy KOUAME

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.