Sécurité: 145 armes légères collectées pour renforcer les actions des forces régulières

Sécurité: 145 armes légères collectées pour renforcer les actions des forces régulières

vendredi, 17 février 2017 17:09
Le président de la ComNat (à gauche) remettant une arme symbolique au représentant du CNS, Agoh Christian. Le président de la ComNat (à gauche) remettant une arme symbolique au représentant du CNS, Agoh Christian. Crédits: Photo DGPN

Pour parvenir à une solution, à en croire le représentant de l’institution, il a été  élaboré en 2006 la convention de la Cedeao sur  les Alpc. C’est dans ce contexte que la ComNat a bénéficié des subventions de l’État de Côte d’Ivoire et des pays amis.

Sécurité: 145 armes légères collectées pour renforcer les actions des forces régulières

Une cérémonie de remise, de marquage et de destruction d’armes s’est déroulée le jeudi, à l’École nationale de police (Epn) dans le cadre du programme d’appui à la lutte contre la prolifération et de la circulation illicite des armes légères et de petit calibre  (ComNat-Alpc) et à la sécurisation communautaire.

« Collecter les armes qui circulent de manière illicite, détruire celles qui sont obsolètes et marquer celles qui sont fonctionnelles avant de les mettre à la disposition de l’autorité habilitée ». C’est en substance la mission de la Commission  nationale de lutte contre la prolifération et la circulation illicite des armes légères et  de petit calibre (ComNat-Alpc), a rappelé le président de cette institution, Kouadio Yao, par ailleurs, préfet hors-grade.

Il a défini la mission de l’institution à l’occasion d’une  cérémonie de remise de matériel au représentant du Conseil national de sécurité (Cns), Agoh Christian, à l’École nationale de police. Pour renforcer les actions des forces régulières, 145 armes collectées, du matériel de marquage et de destruction ont été mis à leur disposition.

Revenant sur les raisons de cette cérémonie, le président de la ComNat a fait remarquer que la détention illégale des Alpc et leur circulation sont constantes en Afrique de l’ouest. Ce qui constitue un véritable danger  dans l’espace Cedeao.

Pour parvenir à une solution, à en croire le représentant de l’institution, il a été  élaboré en 2006 la convention de la Cedeao sur  les Alpc. C’est dans ce contexte que la ComNat a bénéficié des subventions de l’État de Côte d’Ivoire et des pays amis. Notamment, le Japon à travers le Pnud, l’Allemagne à travers la Giz et le binôme Cedeao/Union européenne.

Dans cette démarche, M. Kouadio Yao a rappelé plusieurs actions réalisées depuis 2006. Dont la dotation de certains services des forces de défense et de sécurité de système de gestion informatisée des stocks des armes. Pour le renforcement des actions de la ComNat à l’échelle locale, il a évoqué, entre autres, une politique déconcentrée appuyée par la mise en place d’un nouvel outil, baptisé Observatoire sur la violence (Ova) et un programme de marquage des armes des civils  en 2017.

Le ministre d’État, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Hamed Bakayoko a dit sa gratitude aux partenaires au développement pour leurs actions sur le terrain. Du fait des menaces terroristes qui minent la sous-région ouest-africaine, Hamed Bakayoko a exhorté les  forces de défense et de sécurité à agir dans la discipline et à redoubler de vigilance.

Daniel Assouman
Correspondant

Rate this item
(0 votes)
Written by  DANIEL ASSOUMAN
Read 326 times Last modified on vendredi, 17 février 2017 17:24