Print this page

Forum mondial sur les réfugiés: La Côte d’Ivoire prépare activement sa participation

jeudi, 06 juin 2019 19:21
Forum mondial sur les réfugiés: La Côte d’Ivoire prépare activement sa participation Crédits: DR

En décembre prochain, se tiendra à Genève en Suisse, un forum international sur les réfugiés.

Ces assisses seront une belle opportunité pour la Côte d’Ivoire - qui a fait l’amère expérience de voir ses fils et filles s’exiler en grand nombre suite aux différentes crises, mais aussi d’accueillir sur son sol des réfugiés issus de 27 nationalités – de partager son savoir en matière de gestion des réfugiés. Pour préparer cet aréopage, un atelier dont le thème était « Capitaliser sur l’approche multipartite du Crrf et du pacte mondial sur les réfugiés pour les solutions durables dans la situation ivoirienne » s’est tenu le 31 mai à l’hôtel Tiama, à Abidjan-Plateau.

Initié principalement par le Conseil international des agences bénévoles (Icva) et le Hcr, cet atelier visait, selon Mohammed Askia Touré, représentant du Hcr en Côte d’Ivoire, à « préparer notre participation au Forum mondial sur les réfugiés de décembre prochain à partir des progrès réalisés, en capitalisant sur les leçons apprises et les expériences acquises. »

Ces « leçons apprises et expériences acquises » se sont faites dans le Cadre d'action global pour les réfugiés (Crrf) et le Pacte mondial sur les réfugiés adoptés par la Côte d’Ivoire depuis deux années maintenant. « Le Forum mondial sur les réfugiés de décembre prochain constituera donc une précieuse occasion de capitaliser sur les leçons tirées de l’expérience acquise depuis 2017 pour améliorer l’action collective dans ce domaine », ont indiqué les organisateurs.

Au nom du ministre des Affaires étrangères, Marcel Amon Tanoh, la directrice d’Aide et assistance aux réfugiés et apatrides (Daara), Minata Dieket, a exprimé la reconnaissance du gouvernement au Haut-Commissariat pour les réfugiés ainsi qu’à l’Icva « pour l’organisation de cet atelier qui constitue une opportunité d’échanges sur les solutions durables en faveur de nos compatriotes rentrés d’exil ».

A en croire Minata Dieket, l’Etat de Côte d’Ivoire poursuit ses efforts en vue de faire rentrer définitivement tous les fils et filles qui ont dû quitter le pays malgré eux. Même si elle note que quelque 22 000 Ivoiriens sont encore en exil, elle se satisfait toutefois que 270 000 de nos compatriotes ont regagné le pays, 72 280 ayant bénéficié de convois de rapatriement. Mieux, l’enveloppe prévue pour leur insertion a été augmentée. « Depuis le 20 mai 2019, le paquet retour a été révisé à la hausse et a atteint le montant de 280 000 F pour chaque rapatrié auquel on ajoute, selon la destination, des frais de transport », souligne-t-elle.

Les thèmes abordés au cours de cet atelier d’une journée ont tourné, entre autres, autour de thèmes tels que « Inclure les rapatriés dans le PND »; « Promouvoir l’accès des rapatriés aux logements, aux terres, aux biens »; « Renforcer la cohésion sociale dans les zones de retour »; « Investor dans l’éducation, la formation et la reconnaissance des certificats acquis à l’étranger ».

Des experts du Hcr et de Icva ont animé les différents exposés auxquels ont pris part des représentants de réfugiés dans l’ouest ivoirien, ainsi que le préfet de Bloléquin, Sidiki Coulibaly et le sous-préfet de Toulepleu, Diomandé Zoumana, représentant le préfet de département.

Firmin N’Dri Bonfils

 

Rate this item
(0 votes)
Écrit par  Firmin N’Dri Bonfils