• Accueil
  • Politique
  • Forces républicaines de Côte d’Ivoire : Le général Bakayoko annonce les couleurs

Forces républicaines de Côte d’Ivoire : Le général Bakayoko annonce les couleurs

vendredi, 12 avril 2013 21:02

Au terme de sa visite aux troupes de l’ouest, le chef d’état - major général des Forces républicaines de Côte d’Ivoire a levé un coin du voile sur la gestion de l’armée désormais.

Le vrai soldat, c’est celui qui est sur le terrain… L’opérationnel doit être désormais pris en compte dans les avancements… Nous allons désormais donner la priorité à l’opérationnel.» Le chef d’état-major général des Frci, le général de corps d’armée Soumaïla Bakayoko, a ainsi annoncé les nouvelles couleurs qu’il entend donner à son armée désormais. C’était le jeudi 11 avril, à la place d’arme du camp militaire de Guiglo, en présence de plusieurs dignitaires des Frci, dont le commandant des forces terrestres, le colonel-major Gaoussou Soumahoro. Une attention particulière sera accordée, a-t-il indiqué, aux hommes de terrain, à ceux qui mouillent effectivement le treillis et qui donnent à l’armée, tout son sens. «La raison d’existence de toute armée, a souligné le général Soumaïla Bakayoko, c’est l’opérationnel». Des dispositions sont alors en cours pour que les soldats qui sont sur le théâtre des opérations, comme ceux du Bataillon de sécurisation de l’ouest (Bso) à qui il s’adressait, y soient formés et aient le même niveau de formation que ceux restés dans des bureaux. Pour ce faire, a-t-il annoncé, des détachements d’instruction opérationnelle (Dio) leur seront destinés. Cette formation, a relevé le chef de l’armée, se fera dans les jours qui viennent, avec la collaboration de la force française en Côte d’Ivoire, Licorne. Mieux, a annoncé l’orateur, un honneur particulier sera accordé aux soldats les plus aguerris sur le terrain. Ceux-ci seront prioritaires pour les missions à l’extérieur, comme celle du Mali. D’autant qu’ils y bénéficieront d’avantages tout aussi particuliers, a-t-il indiqué. Le chef d’état-major a félicité les éléments du Bso pour la réussite de la première phase de l’opération «Gnahoun» qui consistait à rechercher l’ennemi en ratissant de Bloléquin jusqu’au fleuve Cavally. Il les a exhortés à effectuer la seconde phase, qui consiste en un contrôle permanent de la zone, avec autant de détermination. Pour améliorer les conditions de travail des troupes, il leur a remis des tentes, des matelas et des lits. Des moustiquaires suivront, leur a-t-il promis.  

L’Addr pour les soldats sans matricule

De même, il a annoncé l’augmentation des compagnies de Toulepleu, Bloléquin et Danané à 250 hommes chacune et autant pour la réserve de Man. Chacune de ces compagnies aura également dix nouveaux véhicules de types Acmat et trois pick up. Dans les jours qui viennent, du matériel et des médicaments d’une valeur de trois millions de Fcfa seront acheminés au Bso. Les efforts d’amélioration des conditions de vie et de travail des hommes sur le terrain vont ainsi se poursuivre jusqu’aux ordinateurs dont ils ont besoin, a assuré le chef d’état-major général. Par ailleurs, a-t-il promis, ces efforts vont s’étendre aux hommes postés à Taï et à Tabou dont les effectifs vont déjà être augmentés.

Pascal Soro

 envoyé spécial 

 

Rate this item
(0 votes)
Written by  Pascal Soro
Read 1348 times Last modified on vendredi, 12 avril 2013 21:05