• Accueil
  • Politique
  • EMPT BINGERVILLE : Une association des anciens enfants de troupe voit le jour

EMPT BINGERVILLE : Une association des anciens enfants de troupe voit le jour

dimanche, 26 mai 2019 18:51
EMPT BINGERVILLE : Une association des anciens enfants de troupe voit le jour Crédits: Photo d'archives à titre illustratif

Les anciens élèves de l’Ecole militaire préparatoire technique de Bingerville, réunis en Assemblée  générale constitutive, samedi, ont mis sur pied l’Association des anciens enfants de troupe de Côte d’Ivoire. 

Les «anciens» de l’Empt (Ecole militaire préparatoire technique) de Bingerville sont désormais réunis au sein de l’Association des anciens enfants de troupe de Côte d’Ivoire (Aaet Ci).  Elle a été portée sur les fonts baptismaux, samedi, au cours d’une assemblée générale constitutive, à la Bibliothèque nationale, sise au Plateau, à Abidjan. Coulibaly Souleymane dit Shuber de la 42e promotion, aujourd’hui chef d’entreprise, a été porté à la tête, en qualité de président.

Ses premiers mots  ont été un appel à l’union, au rassemblement et à la mobilisation de tous les anciens enfants de troupe de l’Empt, autour de cette nouvelle structure associative. «Au nom de notre idéal commun, de nos souvenirs et des moments que nous avons passés ensemble au sein de l’Empt, je voudrais vous exhorter à l’union. Soyons au coude à coude comme nous l’avons toujours été», a-t-il déclaré.

Ce chef de troupe pour ainsi dire a, par conséquent, pris le ferme engagement d’être au service des membres. «Je m’engage sans relâche pour le rayonnement de notre famille. Je me mettrai au service de mes frères. Nous n’avons pas droit à l’erreur. L’histoire nous regarde», a-t-il fait remarquer. Il a, en outre, appelé chaque membre à en faire de même. «Je n’y arriverai sans votre apport. Retrouvons-nous pour nous entraider », a-t-il ajouté.

Elu pour trois ans, le président Souleymane affirme qu’il place son mandant sous le signe du triptyque « réflexions-actions-résultats». A ce titre, à court terme, il entend doter l’association d’un annuaire qui va répertorier tous les anciens enfants de troupe sortis de l’Empt. Ensuite, recueillir les avis des membres pour les implémenter dans un programme qui devra avoir l’adhésion de tous. Et enfin, il compte miser sur l’encadrement des plus jeunes en se «penchant davantage sur l’Empt pour qu’elle reste à jamais ce pôle d’excellence qu’elle a toujours été».

Le chef d’état-major des armées de Côte d’Ivoire, le général de division Doumbia Mamadou, ancien de cette école, était présent à cette Ag. Il a salué cette initiative. «Je voudrais vous féliciter », a-t-il déclaré. «L’Aaet, c’est d’abord un esprit. En tant que tel, il doit se conserver et se cultiver. (…). A l’école, on a vécu et partagé beaucoup de choses ensemble. Aujourd’hui, nous sommes dans la vie active. Il n’y a donc pas de raison que nous restons dispersés. On doit se retrouver. Il faut faire revivre et revivifier le lien qui nous a tous unis», a affirmé le patron des armées de Côte d’Ivoire.

Il a mis à propos cette occasion pour lancer un appel solennel à la mise en place d’une fondation pour soutenir l’Empt. «Notre école a besoin de nous et du concours de tous», a-t-il exhorté en déplorant le fait que de fortes sommes d’argent soient demandées aux parents d’élèves, pendant la rentrée scolaire. Pour le général, l’Empt est loin d’être une école d’enfants de parents nantis. «C’est un établissement qui a pour vocation de former les élites. D’où son appel pour mettre sur pied «la Fondation Notre école» pour perpétuer l’école dans ce rôle traditionnel.

Des membres des amicales Aet du Burkina, du Gabon et du Niger ont effectué le déplacement à Abidjan pour soutenir l’initiative de mettre en place l’association des Aet de Côte d’Ivoire qui voit le jour, quatre-vingts ans après la création de l’Empt. Il faut noter par ailleurs que le président a été élu par acclamation, après désistement du second candidat, au profit de son aîné. Selon les textes et le règlement intérieur, cette amicale va miser sur l’entraide et  la solidarité entre membres.

MARCEL APPENA

 

Rate this item
(0 votes)
Écrit par  Edouard Koudou