• Accueil
  • Politique
  • Elections locales: le parti présidentiel appelle au "fair play" après le scrutin

Elections locales: le parti présidentiel appelle au "fair play" après le scrutin

mardi, 23 avril 2013 17:57

Le Rassemblement des Républicains (RDR), parti du président ivoirien Alassane Ouattara, a appelé lundi au "fair play" alors que des incidents ont éclaté à Abidjan et à Yamoussoukro à l’annonce des premiers résultats des élections locales de dimanche.



"Que ceux qui ont perdu adressent des messages de félicitation à ceux qui ont gagné et que ceux qui ont gagné ouvrent les bras aux perdants", a appelé le porte-parole du RDR, Joël N’guessan, dans un communiqué publié lundi. Le RDR souligne "l’obligation d’être fair play", indiquant que les conseils régionaux et les conseils municipaux comprendront "nécessairement" des représentants de chaque liste de candidats selon le principe de la proportionnelle.



"Les élections sont terminées, que les joutes politiques soient mises en veilleuses et mettons nous tous rapidement au travail pour le bien-être de nos populations", a lancé le porte- parole du RDR.



Lundi, dans la commune abidjanaise de Koumassi, la police est intervenue pour dégager des militants mécontents qui ont incendié des pneus et des tas d’ordures sur l’une des principales artères de la commune.



A l’intérieur du pays, notamment à Yamoussoukro (centre, 230 km d’Abidjan), des partisans d’un candidat vaincu ont assiégé les locaux de la Commission électorale locale et barré des routes pour dénoncer des fraudes avant d’être dispersés par la police à l’aide de gaz lacrymogènes.



Dimanche, les élections se sont déroulées sans grande affluence et dans le calme malgré quelques incidents mineurs et ont été boycottées par le parti de l’ex président Laurent Gbagbo, le Front populaire ivoirien (FPI). La Commission électorale indépendante ( CEI) a entamé lundi après-midi la proclamation des résultats.



Les régionales et les municipales mettent fin au cycle des élections en Côte d’Ivoire après la meurtrière présidentielle de 2010 et les législatives de 2011.

 

Rate this item
(0 votes)
Written by  Théodore Kouadio
Read 768 times Last modified on mardi, 23 avril 2013 18:24