Imprimer cette page

Elections locales 2018 : Le président du mouvement « Tonpki debout » annonce sa candidature au Conseil régional du Tonpki

lundi, 20 août 2018 15:09
Le président du mouvement « Tonpki debout », 3è à partir de la gauche Le président du mouvement « Tonpki debout », 3è à partir de la gauche Crédits: Salif D CHEICKNA

Elections locales 2018 : Le président du mouvement « Tonpki debout »  annonce sa candidature au Conseil régional du Tonpki

« Le mouvement "Tonpki debout" est candidat pour le Conseil régional du Tonpki. Nous sommes candidats parce que nos parents l’ont demandé (…) La gestion d’une collectivité locale ne devrait pas être politique… », a indiqué ce lundi 21 août 2018, à Abidjan-Cocody-Angré, l’Honorable Danin Magloire Guéi, président dudit mouvement.

Député indépendant de la circonscription électorale de de Bin-houyé et Goulaleu, commune et sous-préfecture, il est le président de la sous-commission Tic du parlement.

Entouré des vice-présidents du Mouvement, la tête de liste pour l’élection au Conseil régional, Danin Magloire a rassuré que sa liste de 60 conseillers est prête. Cette liste, a-t-il précisé, est composée de conseillers issus de différents partis politiques (Pdci-Rda, Udpci, Rdr, Udr) et de la société civile. Ces personnalités proviennent également des cinq départements de la région (Biankouma, Danané, Man, Sipilou et Zouan-Hounien).

Expliquant les raisons de son engagement, l’Honorable Danin a dénoncé le comportement des hommes politiques de la région qui ne pensent qu’à leurs intérêts personnels au détriment de ceux de la population, depuis l’avènement du multipartisme en Côte d’Ivoire.  « Ils ont privilégié l’intérêt politique par rapport à l’intérêt communautaire. Toute chose qui a pour conséquence la quasi-totale du peuple Dan », a-t-il relevé.

Poursuivant, il a indiqué qu’une fois à la tête du Conseil régional, son mouvement va opérer une rupture. « Notre mandat sera un mandat de transition et de réformes afin d’impulser une nouvelle dynamique dans le Tonpki », a affirmé Danin  Magloire Guéi.

A la suite du président du mouvement Tonpki debout", ses vice-présidents ont soutenu qu’ils entendent donner un autre visage à la région du Tonpki. « La bataille peut commencer pour conquérir le Tonpki », ont-ils lancé. Egalement, ils ont insisté sur le caractère participatif et inclusif de leur gouvernance une fois aux affaires.

Salif D CHEICKNA

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Évaluez cet article
(0 votes)
Écrit par  Cheickna Dabou
Lu 386 fois Dernière modification le lundi, 20 août 2018 15:33