• Accueil
  • Politique
  • Ecole de gendarmerie de Toroguhé: L’enquête sur le décès du MDL Mody Jaurès révèle un suicide et non un assassinat

Ecole de gendarmerie de Toroguhé: L’enquête sur le décès du MDL Mody Jaurès révèle un suicide et non un assassinat

samedi, 18 mai 2019 17:08
Ecole de gendarmerie de Toroguhé: L’enquête sur le décès du MDL Mody Jaurès révèle un suicide et non un assassinat Crédits: Tribunal militaire d'Abidjan

L’enquête qui avait été diligentée par le commissaire du gouvernement, le Contre-amiral Ange Kessi, suite à la mort tragique du Maréchal des logis (Mdl) Mody Jaurès Rivarol Amaffou à l’école de gendarmerie de Toroguhé (Daloa), est achevée.

Le commissaire du gouvernement Ange Kessi qui livrait les résultats de cette enquête le vendredi 17 mai 2019, au Tribunal militaire d’Abidjan, a fait savoir que la thèse du suicide est celle qui a été démontrée, rejetant de facto la thèse de l’assassinat.

« L'enquête sur cette affaire est terminée depuis trois semaines. C'est avec l'arme de l'un des deux élèves sous-officiers sentinelles qu'il a envoyé pour aller chercher le chef de poste, sans leurs armes, que le Mdl Mody s'est tiré une balle dans la tempe. C'est ce qu'on appelle le coup à bout touchant. La thèse du suicide est celle qui a été démontrée par l'enquête. La thèse de l'assassinat n'est pas plausible », a expliqué le Contre-amiral.

Le jeune gendarme a été retrouvé mort le 1er avril 2019 dans une guérite de l'école de gendarmerie de Toroguhé.

Edouard KOUDOU
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Rate this item
(0 votes)
Écrit par  Edouard KOUDOU