Print this page

Droits de l’homme/ Examen périodique universel : Des experts préparent le 3è passage de la Côte d’Ivoire

vendredi, 17 août 2018 10:33
En prélude au troisième passage de la Côte d’Ivoire à l’Examen périodique universel (EPU) en avril-mai 2019, à Genève, la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDHCI) a initié jeudi, en partenariat avec l’Ong Universal Periodic Review Info (UPR.Info),  à Abidjan, un atelier de renforcement des capacités. En prélude au troisième passage de la Côte d’Ivoire à l’Examen périodique universel (EPU) en avril-mai 2019, à Genève, la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDHCI) a initié jeudi, en partenariat avec l’Ong Universal Periodic Review Info (UPR.Info), à Abidjan, un atelier de renforcement des capacités. Crédits: CNDHCI

En prélude au troisième passage de la Côte d’Ivoire à l’Examen périodique universel (EPU) en avril-mai 2019, à Genève, la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDHCI) a initié jeudi, en partenariat avec l’Ong Universal Periodic Review Info (UPR.Info),  à Abidjan, un atelier de renforcement des capacités.

Et de préparation des soumissions de rapport des parties prenantes à devant le Conseil des droits de l’homme (CDH) des Nations Unies. Cet atelier qui a débuté hier jeudi prend  fin ce vendredi 17 août.

La journée du jeudi a  consisté à  informer les participants sur l’Examen périodique Universel, l’intégration d’une approche basée sur l’égalité des genres et les Objectifs de Développement Durable et les aspects techniques liés à la soumission de rapport des parties prenantes.

Ce fut également l’occasion pour les participants de partager les exemples de bonnes pratiques régionales relatives aux soumissions. Et le deuxième jour consacré à la rédaction des  soumissions conjointes  des différents groupes de travail constitués. Traoré Wodjo Fini, vice-président de la CNDHCI,  a indiqué que cette rencontre vise  à faire le point de la mise en  œuvre des recommandations et d’aider les parties prenantes à s’outiller pour le rendez-vous de troisième passage de la Côte d’Ivoire devant le comité des Droits de l’Homme de Génève.

Pour sa part, Aimée Zébéyoux, secrétaire d’Etat, chargé des Droits de l’Homme a marqué sa reconnaissance aux initiateurs de cette rencontre, dont l’objectif est de créer les conditions d’un passage réussi de la Côte d’Ivoire au prochain Examen Périodique Universel. Ce sont au total  40 participants issus des ministères techniques, des structures étatiques et des organisations de la société civile en  en charge des Droits de l’Homme.

Source : CNDHCI

Rate this item
(0 votes)
Written by  Cheickna Dabou
Read 248 times Last modified on vendredi, 17 août 2018 10:40