• Accueil
  • Politique
  • Droits de l’homme/3e passage de la Côte d’Ivoire à l’Epu: Les résultats rapportés aux ambassadeurs

Droits de l’homme/3e passage de la Côte d’Ivoire à l’Epu: Les résultats rapportés aux ambassadeurs

vendredi, 19 juillet 2019 21:11
Des ambassadeurs autour de la secrétaire d’Etat chargée des Droits de l’homme, Aimée Zebeyoux. Des ambassadeurs autour de la secrétaire d’Etat chargée des Droits de l’homme, Aimée Zebeyoux. Crédits: DR

Le secrétaire d’Etat chargé des droits de l’homme a présenté aux diplomates les résultats du passage de la Côte d’Ivoire à Genève.

Le 3e passage, le 7 mai, de la Côte d’Ivoire à l’examen périodique universel à Genève, un mécanisme qui permet aux Etats membres de l’Onu de plancher sur le niveau de réalisation et d’amélioration des Droits de l’Homme, a fait l’objet d’une rencontre, hier, à l’Hôtel Tiama, au Plateau.

Le secrétariat d’Etat chargé des Droits de l’Homme a bien voulu restituer les résultats dudit passage aux ambassadeurs et représentations consulaires en Côte d’Ivoire. Aimée Zebeyoux a indiqué au corps diplomatique qu’à la suite de la présentation de son rapport, en mai dernier, au nom de la Côte d’Ivoire, 248 recommandations ont été faites dont 214 acceptées. Celles-ci portaient, entre autres thématiques, sur l’éducation, la formation aux Droits de l’Homme, aux Droits des femmes et des enfants, à la propriété foncière, aux violations des Droits de l’homme par les agents de l’Etat, la lutte contre la pauvreté, les Droits des personnes en situation de handicap et la protection des défenseurs des Droits de l’homme.

14 recommandations ont été rejetées ou notées et 20 autres reportées. Ces dernières ont trait à la cohésion sociale et la réconciliation, aux Droits aux personnes vulnérables et à l’éducation, etc.

Le secrétariat d’Etat chargé des Droits de l’Homme entend, à travers cette rencontre d’échanges, recueillir les avis et propositions des ambassadeurs en vue d’enrichir le processus de leurs expériences. Elle a également pour but de répondre aux préoccupations et à prendre en compte les contributions et conseils dans le cadre du partage d’expérience et de bonnes pratiques en la matière. 

Après la retransmission de la déclaration liminaire de Mme la secrétaire d’Etat chargée des Droits de l’homme, Aimée Zebeyoux, à l’examen périodique universel à Genève le 7 mai dernier, il y a eu un exposé sur les recommandations faites à la Côte d’Ivoire et des échanges interactifs. Il s’agit de préparer la 42e session du Conseil des Droits de l’Homme prévue du 9 au 27 septembre prochain, à Genève.

Emmanuel Kouassi

Rate this item
(0 votes)
Écrit par  Emmanuel Kouassi