Daniel Kablan Duncan : “ Le gouvernement entend consolider les importants acquis ’’

mercredi, 08 janvier 2014 22:02

[08-01-2014. 22h00] Excellence monsieur le Président de la République,Messieurs les ministres d’Etat,Mesdames et messieurs les ministres.

C’est un véritable honneur et un immense plaisir de prendre la parole devant vous à l’occasion de la première réunion du conseil des ministres de l’année 2014. Je voudrais, avant tout propos, saisir cette heureuse circonstance pour renouveler, au nom de l’ensemble du gouvernement et en mon nom propre, nos vœux les meilleurs de bonne et heureuse année 2014. Je formule également à votre endroit des vœux de santé et bonheur, afin de poursuivre avec célérité et succès l’œuvre importante de reconstruction de la Côte d’Ivoire et de réconciliation des filles et fils de notre beau pays. A ce vœu fervent, je voudrais associer toutes les personnes qui vous sont chères, en particulier votre épouse, madame Dominique Ouattara dont les importantes actions sociales en faveur de ses sœurs et frères forcent l’admiration et le respect de tous.
Excellence monsieur le Président de la République, 2014 commence sous de bons auspices grâce aux effets positifs des actions de développement et de haute portée sociale que le gouvernement, sous votre haute égide, a engagées au cours de l’année écoulée. Il s’agit notamment de l’inauguration et de la mise en service d’importantes infrastructures, notamment l’autoroute du nord, du réseau de pipelines reliant  Abidjan et Yamoussoukro, de l’usine de production d’eau de Bouaké, du lancement de nombreux et importants chantiers, notamment de la gare urbaine d’Abidjan, des ponts de Sandégué et de Béoumi, des travaux de réhabilitation de la voie express Abobo-Anyama, de l’axe Agnibilékro-Abengourou, du pont sur la Comoé, de la voirie urbaine de San-Pedro et de Soubré, des pistes rurales de la Nawa, du lancement de plusieurs projets dans le cadre du Programme national d’investissement agricole (Pnia), notamment les projets agricoles (…). Des mesures de valorisation du Smig et des salaires des agents de la santé, de la mesure de revalorisation des salaires et de déblocage des avancements de tous les fonctionnaires et des agents de l’Etat. Oui, Excellence monsieur le Président de la République, les solutions que vous aviez annoncées dans tous les domaines pour le renouveau de la Côte d’Ivoire sont bien là, visibles. Ceci traduit votre engagement à poursuivre l’œuvre du père de la Côte d’Ivoire moderne, le Président Félix Houphouët-Boigny. C’est pourquoi, aujourd’hui encore, nous tenons à vous exprimer la grande fierté et l’immense honneur que nous sentons tous, membres du gouvernement, à travailler sous votre haute autorité, participant ainsi au renouveau de la Côte d’Ivoire.
Merci, monsieur le Président de la République, pour l’exemple quotidien d’abnégation, de dévouement et de don de soi dont vous faites preuve pour la grandeur de notre pays.
Excellence monsieur le Président de la République, à l’occasion de votre adresse à la nation ivoirienne, vous aviez annoncé pour 2014 des perspectives prometteuses pour la Côte d’Ivoire qui ambitionne fort logiquement d’être un pays émergent à l’horizon 2020. Vous aviez également souligné, avec force, les importants défis et pour lesquels le gouvernement doit faire face, en cette année 2014. Il s’agit principalement de la lutte contre la vie chère, l’accélération du rythme de la création d’emplois afin de lutter contre le chômage des jeunes et des femmes, la mise en œuvre de la réforme du secteur de la sécurité, de la consolidation de nos capacités sécuritaires, du démarrage de la Couverture maladie universelle (Cmu), l’intensification de la lutte contre la corruption et le racket, la lutte contre les accidents de la route. S’agissant particulièrement de la lutte contre la vie chère et l’emploi, vous aviez instruit le gouvernement à l’effet, d’une part, de renforcer la concertation avec tous les acteurs afin d’apporter des réponses concrètes à la situation des prix des produits et d’autre part, d’accélérer le rythme actuel de création d’emplois en proposant des mesures nouvelles afin de réaliser l’objectif de création de un million d’emplois sur la période de cinq ans. Vous réaffirmez ainsi la forte dimension sociale que vous entendez toujours donner à votre action à la tête de l’Etat comme vous l’indiquiez et à juste raison, les excellents états économiques doivent se traduire nécessairement dans l’amélioration des revenus et un effort en faveur des plus démunis.
Excellence monsieur le Président de la République, le gouvernement entend donc placer son action, au cours de cette année 2014, sous le signe de la réponse à la forte demande sociale dans les secteurs que vous avez notamment indiqués. C’est pourquoi j’ai demandé à l’ensemble des membres du gouvernement de faire preuve de pragmatisme, de célérité et d’innovation d’approche de ces questions. A cet effet, plusieurs séminaires gouvernementaux seront organisés, au cours des prochains mois, dont ceux portant sur l’emploi, la vie chère, le budget et les marchés publics, afin de proposer des solutions rapides et efficaces aux attentes légitimes des populations. Par ailleurs, le prolongement des actions déjà engagées, du rythme des réformes et la rigueur vont se poursuivre, afin de maintenir le cap de la croissance et du développement économique. L’objectif, faut-il le souligner, demeure l’atteinte d’un taux de croissance au moins de 10% en 2014 et 2015. S’agissant de la réhabilitation des infrastructures de base, routes, ponts, écoles, centres de santé, eau et électricité, elle fera l’objet d’un suivi rigoureux afin de garantir le respect de l’exécution des calendriers des chantiers en cours, notamment ceux prévus pour être achevés en 2014 et 2015. Comme indiqué, ici le 04 septembre 2013, des conseils de gouvernement spécialement dédiés à l’examen de l’état d’exécution des grands travaux de l’émergence et de vos engagements à l’occasion des visites d’Etat seront organisés afin de nous donner les moyens de respecter les délais impartis et de renforcer la confiance des populations dans l’action gouvernementale.
Enfin, pour ce qui est de la lutte contre la corruption et le racket, sujet de préoccupation majeure, le gouvernement poursuivra ses efforts qui ont permis à la Côte d’Ivoire de satisfaire, en 2013, six critères dans le cadre du programme M6. Il s’agit pour le gouvernement de travailler à la simplification vers une plus grande transparence dans les procédures administratives qui, bien souvent, fournit la corruption. De même, la sanction exemplaire des agents indélicats et la promotion des agents vertueux et méritants seront encouragés, notamment à travers des prix d’excellence qui seront organisés en 2014, comme vous l’aviez demandé en 2013.
Excellence monsieur le Président de la République, vous constituez, par votre engagement pour la Côte d’Ivoire, pour chacun des membres du gouvernement, une source de motivation supplémentaire et une invitation à la rigueur et à l’excellence dans le travail. En un mot comme en cent, le modèle et la boussole à suivre. Au cours de cette année 2014, le gouvernement, sous votre conduite éclairée, entend consolider les importants acquis de votre action dans tous les domaines de la vie de notre nation. Grâce à votre leadership, à la force de travail de la population ivoirienne, nous avons foi que nous réussirons, sous votre haute autorité, à faire de ce beau pays la terre de l’espérance promise à l’humanité, un pays de progrès partagé, de paix et de fraternité où il fait bon vivre. L’objectif final étant de réaliser votre grande ambition de faire de la Côte d’Ivoire un pays émergent en 2020.

Propos recueillis par
T. Sinzé