• Accueil
  • Politique
  • Décentralisation : L’État invité à relever le taux des subventions aux collectivités territoriales

Décentralisation : L’État invité à relever le taux des subventions aux collectivités territoriales

jeudi, 11 avril 2013 22:55

Entamé mardi au Golf  hôtel, l’atelier sur la validation du bilan de la décentralisation a pris fin, mercredi.

Le relèvement, par l’Etat, du taux des subventions aux collectivités territoriales à hauteur de 10% au moins du budget général de l’Etat ; l’élargissement progressivement des attributions fiscales des collectivités territoriales dans le respect des dispositions légales ; l’adoption d’une politique nationale de décentralisation assortie d’une stratégie déclinée en plan d’actions et en programmes. Les recommandations issues de l’atelier de validation du bilan de la décentralisation en Côte d’Ivoire, qui s’est tenu au Golf Hôtel d’Abidjan mardi et mercredi sont aussi nombreuses que diverses. Elles ont été livrées mercredi au terme des travaux en présence de Bamba Cheick Daniel, directeur de cabinet représentant le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité. Les participants aux travaux, au nombre desquels plusieurs experts issus de l’administration ainsi que de structures techniques ont également invité l’Etat, entre autres, à assurer la régularité de l’approvisionnement en trésorerie des collectivités territoriales pour leur permettre de remplir leurs missions. Mais aussi à définir, de façon claire et précise, les limites géographiques de toutes les collectivités territoriales par des textes et adapter les outils cartographiques existants et à venir ; à rendre opérationnel le Conseil national pour le développement des collectivités territoriales de Côte d’Ivoire, en abrégé, (Cndct). En outre, l’Etat a été invité à systématiser les processus de planification participative en amont et au niveau des villages, notamment par la finalisation d’un projet de décret, la diffusion ainsi que l’application du guide de manuel de planification participative locale. Il a été également demandé aux autorités compétentes de veiller à ce que les plans locaux et régionaux de développement contribuent effectivement à la réalisation du plan national de développement.

Et à œuvrer à l’appropriation des textes sur la décentralisation par les chefs de village et les populations à travers un plan de communication et de formation. L’atelier a par ailleurs recommandé aux autorités de responsabiliser pleinement les collectivités territoriales dans le processus de gestion des ordures ménagères, de la pré-collecte au traitement.

Le représentant du ministre  Hamed Bakayoko, a, pour sa part, salué la pertinence des recommandations.

Casimir Djezou

 

Rate this item
(0 votes)
Written by  Casimir Djezou
Read 1092 times Last modified on jeudi, 11 avril 2013 22:56