Course aux 31 régions et aux 201 communes: La moitié des candidats sont des indépendants
  • Accueil
  • Politique
  • Course aux 31 régions et aux 201 communes: La moitié des candidats sont des indépendants

Course aux 31 régions et aux 201 communes: La moitié des candidats sont des indépendants

mercredi, 12 septembre 2018 10:04
Course aux 31 régions et aux 201 communes: La moitié des candidats sont des indépendants Crédits: DR

La Cei a rendu publique la liste des candidats aux élections locales du 13 octobre.

La commission électorale indépendante (Cei) a publié le mardi 11 septembre, les listes des candidatures pour les élections locales du 13 octobre. En attendant l’arrivée, on remarquera que les indépendants constituent la moitié du contingent sur le départ.

Parmi ces listes validées aux municipales, 389 sont indépendantes. On y compte 176 listes Rhdp, 104 Pdci-Rda, 2 Udr et 1 Rpc. 18.226 hommes sont en course, soit 81.4% des prétendants.

Sur 88 listes validées pour les 31 régions, 41 viennent des indépendants. 26 listes sont du Rhdp et 17 du Pdci-Rda. 2 listes sont issues du Fpi et 2 sont parrainées à la fois par le Rhdp et le Pdci-Rda.

699 listes de candidatures briguaient les 201 communes. 684 ont été retenues par la Cei, en attendant le contentieux. Cela fait 22.391 candidats retenus sur 22.785. L’arène politique reste largement une affaire d’hommes. Les femmes étant à la traine, même dans les joutes politiques locales.

A Abidjan, Cocody est la commune la plus disputée, avec 11 candidats. 9 prétendants se bousculent à Yopougon, de même qu’à Port-Bouët. Adjamé affiche 7 candidats contre 6 à Abobo et à Bingerville. A Yopougon, le Fpi sera présent. Mandjui Bodjé Akébi Louis est sa tête liste. Treichville et Attécoubé sont les moins disputées, avec 2 candidatures dans chaque commune. A l’intérieur du pays, N’douci, Man, Guibéroua viennent en tête avec 8 candidats dans chaque localité.

Elles sont talonnées par Koonan, Tiassalé et Grand-Lahou. Chacune de ces circonscriptions enregistre 7 candidatures. Suivent Zuénoula, San-Pedro, Bloléquin, Grand-Zattry, Bonoua, Alépé, Goulia, Ouragahio, Sikensi, Adzopé. 6 prétendants seront aux prises dans chaque circonscription. 5 candidats se disputent à Kounahiri, à Azaguié, à Taabo, à Akoupé, à Yamoussoukro, à M’Batto, à Zikisso, à Gagnoa, à Aboisso, à Ayamé, à Bonoua, à Kaniasso, Jacqueville, à Bangolo, Biankouma et à Danané, Le Pdci cavale seul à Mayo avec Baflan Laure Donwahi, à Tié N’diékro avec Yao Bhorey Kouakou Casimir et à Niablé avec Messou Bouadou Edouard.

Le régiment Rhdp fait cavalier libre dans une douzaine de localités. La majorité présidentielle a comme porte-étendards, Lamine Fofana à Seydougou, Touré Nassénéba à Odienné, Diaby lanciné à Samatiguila, Koko Patricia Sylvie à Guitry, Koné Domia à Kouto, Coulibaly Issa à Guiembé, Tuo Seriba à Karakoro, Silué Kadidjatou à Sirasso, Coulibaly Ali Kader à M’bengué, Berté Abdrahamane Tiémoko à Kong, Méité Yaya à Kani, Yéboua Kouabenan Cévérin à Assuéfry, Ouattara Aïssiata à Gbéléban.

Côté régionales, le Lôh-Djiboua est le plus disputé avec 6 listes. 5 listes sont en lice dans le Guémon et la Marahoué. Le Gbôklê et le Bélier totalisent 4 listes chacune. Les statistiques, on le voit, montent une volonté de percée de la part des sans étendards comme lors des législatives et des sénatoriales.

Vont-ils récidiver aux élections locales du 13 octobre ? Une chose est d’être nombreux dans les starting-blocks, une autre est d’arrivée en tête de course.

Benoît HILI

Évaluez cet article
(0 votes)
Écrit par  Benoît HILI
Lu 449 fois Dernière modification le mercredi, 12 septembre 2018 10:39