Coopération militaire: Des experts onusiens reçus par le CEMG

jeudi, 11 février 2016 09:37
Coopération militaire: Des experts onusiens reçus par le CEMG Crédits: BIPA

C’est une délégation forte de 11 membres conduite par Samuel Gahigi qui a été reçue à la salle d’honneur de l’État-Major des Frci.

Coopération militaire: Des experts onusiens reçus par le CEMG

Le général de corps d’armée Soumaïla Bakayoko, chef d’État-Major général des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci), a reçu, le mercredi 10 février 2016, à son cabinet, une importante délégation de l’Opération des nations unies en Côte d’Ivoire (Onuci) pour un bilan de coopération entre les deux forces.

C’est une délégation forte de 11 membres conduite par Samuel Gahigi qui a été reçue à la salle d’honneur de l’État-Major des Frci. Au menu de cette rencontre, l’étude de la résolution 22-26 du Conseil de sécurité des Nations unies sur une sortie très prochaine de la mission des Nations unies en Côte d’Ivoire, le rôle de la Côte d’Ivoire dans le processus de stabilisation au niveau sécuritaire de la sous-région mais également des secteurs dans lesquels l’Onuci pourrait apporter son aide aux Frci.

Selon Samuel Gahigi, la Côte d’Ivoire a atteint  une stabilité au niveau sécuritaire, en témoigne la récente élection présidentielle qui s'est déroulée dans un climat de paix et de cohésion sociale. Ainsi, malgré la décennie de crise qu’elle a traversée, la Côte d'Ivoire a repris son rôle de leader de la sous-région tant au plan politique que militaire. Par conséquent, la délégation d’experts doit produire « un rapport dès fin mars pour prolonger une dernière fois le mandat des Nations unies en Côte d’Ivoire qui devrait prendre fin dès juin 2017 », a indiqué M. Gahigi.

Le général de corps d’armée Soumaïla Bakayoko, entouré de ses plus proches collaborateurs, a remercié la délégation de l’Onuci pour la collaboration fructueuse, les efforts considérables consentis pour appuyer les forces de sécurité et de défense de Côte d’Ivoire (Frci, Gendarmerie, Police nationale) dans leurs  missions régaliennes. Il a rappelé l’implication réelle de l’institution dans la conception, la mise en œuvre et la réalisation des missions opérationnelles en Côte d’Ivoire.

Au niveau du soutien de l’organisation, le N°1 des Frci a fait remarquer que la zone ouest du pays demeure le ventre mou à cause des récents soubresauts et des conflits fonciers récurrents. A cela, il faut ajouter la lutte contre le terrorisme, cette guerre asymétrique qui fait ravage dans les pays frontaliers nord de la Côte d’Ivoire. Le général Soumaïla Bakayoko a également sollicité l’aide de l’Onuci pour les futures élections législatives, régionales et communales en Côte d’Ivoire.

Un point d’honneur a été mis sur le genre dans les armées. A ce niveau, il a indiqué que cette politique prônée par le Président Alassane Ouattara, a porté ses fruits avec l’intégration effective des femmes à l’École militaire préparatoire technique de Bingerville et à la Gendarmerie nationale.

C’est aux environs de 10h que la délégation des experts a quitté le cabinet de l’État-major général des Frci. Leur prochaine destination, le Liberia voisin où se prépare activement l'élection présidentielle d’octobre 2017.


Alain Zama
Correspondant communal

Rate this item
(0 votes)
Écrit par  Alain Zama