• Accueil
  • Politique
  • Coopération: Le Premier Ministre du Japon est à Abidjan pour une visite de 48h

Coopération: Le Premier Ministre du Japon est à Abidjan pour une visite de 48h

samedi, 11 janvier 2014 10:09

Dans le domaine de la diplomatie, le Président Alassane OUATTARA a souhaité une réforme du Conseil de Sécurité de l’ONU de manière à permettre au Japon et à l’Afrique d’avoir chacun une place de membre permanent au sein de cet Organe de décision.

Coopération: Le Premier Ministre du Japon est à Abidjan pour une visite de 48h

Le Premier Ministre du Japon, SEM. Shinzo ABE, est arrivé à Abidjan ce vendredi 10 janvier 2014, en compagnie de son épouse et d’une importante délégation de Chefs d’entreprises, pour une visite officielle de 48h. Il a été accueilli à l’aéroport international Félix HOUPHOUET- BOIGNY de Port- Bouet par le Président de la République, SEM. Alassane OUATTARA qui avait à ses côtés, la Première Dame, Mme Dominique OUATTARA, le Gouverneur du District d’Abidjan, M. Robert Beugré MAMBE et le Maire de Port- Bouet, Mme Hortense AKA – ANGUI.

Après le cérémonial d’accueil, le Chef de l’Etat et le Premier du Japon se sont retrouvés pour des entretiens bilatéraux et un tête-à-tête au Palais de la Présidence de la République.
Les deux personnalités et leurs délégations respectives ont ensuite pris part à un Sommet élargi aux hommes d’affaires Japonais et Ivoiriens à la salle des ‘’Pas perdus’’.

Prenant la parole à cette occasion, le Président Alassane OUATTARA a d’abord dit sa joie et celle de tout le peuple ivoirien d’accueillir le Premier Ministre du Japon en Côte d’Ivoire. Il a ensuite indiqué que son ambition est de continuer à renforcer l’environnement des affaires en Côte d’Ivoire en augmentant le taux de croissance qui est actuellement de 10% pour améliorer le quotidien de ses concitoyens. Pour ce faire, a-t-il affirmé, notre pays a besoin d’investissements privés. Aussi, voudrait-il que le secteur privé japonais prenne toute sa place en Côte d’Ivoire, car le pays offre diverses opportunités.

Pour le Président de la République, la Côte d’Ivoire est aujourd’hui un bon pays d’investissement, d’autant que des progrès ont été enregistrés dans les domaines de la sécurité et de la réconciliation nationale. Il a ajouté que l’investissement privé japonais est essentiel car nous connaissons la qualité et la compétitivité des entreprises nippones.

Pour terminer, le Chef de l’Etat a souligné qu’il a foi que la coopération entre les deux pays sera un partenariat gagnant- gagnant.
A la suite du Président de la République, le Premier Ministre ivoirien, Daniel Kablan DUNCAN est intervenu pour présenter dans les détails, les atouts de la Côte d’Ivoire, les secteurs porteurs et les réformes opérées dans l’environnement des affaires.
Quant au Premier Ministre du Japon, il a exprimé sa joie d’être en Côte d’Ivoire qu’il considère comme la porte d’entrée et la locomotive de l’Afrique de l’ouest. Il a ensuite salué le leadership du Président Alassane OUATTARA.

Une Conférence de presse conjointe a clos ce Sommet.
En début de soirée, le Président de la République et son hôte se sont retrouvés à Sofitel hôtel Ivoire d’Abidjan pour une rencontre regroupant dix Chefs d’Etat de la CEDEAO. Après leur séance de travail, les Chefs d’Etat des pays membres de la CEDEAO et le Premier Ministre du Japon ont été conviés à un dîner – gala offert par le Président Alassane OUATTARA en l’honneur de son hôte de marque.

Au cours du toast prononcé à cette occasion, les deux personnalités ont exalté l’excellence des relations entre le Japon et la Côte d’Ivoire. Laquelle relation s’est traduite notamment par l’annulation de la dette du Japon envers la Côte d’Ivoire d’un montant de 110 milliards de F CFA. Le Chef de l’Etat a ajouté que le Japon est une partenaire privilégié avec lequel nos échanges ont fait un bond de 100 milliards de F CFA. Dans le même cadre, il a affirmé que la CEDEAO, forte de 320 millions d’habitants, souhaite intensifier ses relations avec le Japon.

Dans le domaine de la diplomatie, le Président Alassane OUATTARA a souhaité une réforme du Conseil de Sécurité de l’ONU de manière à permettre au Japon et à l’Afrique d’avoir chacun une place de membre permanent au sein de cet Organe de décision.

Le Président de la République a par la suite élevé SEM Shinzo ABE à la Dignité de Grand- Croix de l’Ordre du Mérite ivoirien et son épouse au grade de Commandeur dans le même Ordre. Le Premier Ministre du Japon a traduit sa gratitude et celle de son épouse au Chef de l’Etat et au peuple ivoirien.

Le Premier Ministre du Japon et sa délégation quittent la Côte d’Ivoire demain samedi 11 janvier 2014, en fin de matinée.

Service presse de la Présidence de la République

 

 

 

Rate this item
(0 votes)
Écrit par  Cheickna Dabou