Print this page

Collaboration Cndh-Assemblée nationale: Namizata Sangaré reçue par Amadou Soumahoro

mardi, 21 mai 2019 17:41
Collaboration Cndh-Assemblée nationale: Namizata Sangaré reçue par Amadou Soumahoro Crédits: DR

Le Conseil National des Droits de l’Homme (Cndh), conduit par sa présidente Namizata Sangaré, a échangé, ce mardi 21 mai 2019, avec le président de l’Assemblée nationale, Amadou Soumahoro, au siège de l’institution parlementaire au Plateau.

Namizata Sangaré et sa délégation sont allés dire merci au chef de l’hémicycle d’avoir contribué à doter la Côte d’Ivoire d’un mécanisme qui permet désormais de l’aligner sur les principes de Paris.

Approuvés par l'Assemblée Générale de l'ONU en 1993, ces principes de Paris portent sur le statut, les pouvoirs et le fonctionnement des institutions nationales des droits de l'homme.

« Désormais, le Conseil national des droits de l’homme a la possibilité de prendre la parole aux Nations-Unies, à Genève, au Haut-Commissariat des Droits de l’Homme. Ce qui n’était pas le cas par le passé », s’est réjouie Namizata Sangaré, à l’issue de l’entretien avec Amadou Soumahoro.

La patronne du Cndh et sa délégation ont échangé également avec le président de l’Assemblée nationale sur la meilleure façon de capitaliser les principes de Belgrade.

Aux termes des principes de Belgrade adoptés en 2012, les rapports d’activité des Institutions en charge des questions des droits de l’homme doivent être soumis aux parlementaires pour être débattus.

A charge pour les parlements d’examiner et d’interagir avec ces institutions nationales des droits de l’homme et s’assurer que celles-ci prennent en compte les priorités et les thématiques les plus pertinents.

Ainsi, l’article 3 de la loi du 30 novembre 2018 régissant le Cndh commande que le rapport annuel et le rapport d’activité soient transmis aux parlementaires et que cela donne suite à débat.

« Nous avons donc rencontré le président de l’Assemblé nationale pour lui dire que très bientôt, nous allons déposer le rapport 2018 et échanger avec lui sur les modalités de cette présentation du rapport annuel sur l’état des droits de l’homme en Côte d’Ivoire. Le président de l’Assemblée nationale nous rassurés que son institution allait être à l’écoute des préoccupations du Cndh », a indiqué Namizata Sangaré.

Benoit HILI

Rate this item
(0 votes)
Écrit par  Yeo Franck