• Accueil
  • Politique
  • CESEC: La 4e étude nationale de la prospective présentée à l’Assemblée consultative

CESEC: La 4e étude nationale de la prospective présentée à l’Assemblée consultative

mardi, 21 mai 2019 19:52
Fatouma Kanaté (2è à partir de la droite) a salué la démarche du ministère du Plan et du Développement. Fatouma Kanaté (2è à partir de la droite) a salué la démarche du ministère du Plan et du Développement. Crédits: DR

La salle des pas perdus du Conseil économique, social, environnemental et culturel (Cesec), au Plateau, a abrité la présentation de cet instrument visant à penser et à planifier le développement en Côte d’Ivoire.

Le ministère du Plan et du Développement a entrepris la vulgarisation et la médiatisation de la   4e étude nationale de la prospective Côte d’Ivoire 2040.  C’est dans cette optique que les collaborateurs de la première responsable de ce département ministériel, Nialé Kaba, se sont rendus ce mardi 21 mai 2019, dans les locaux du Conseil économique, social, environnemental et culturel (Cesec). Objectif, soumettre et présenter cet instrument de planification qui vise à faire du pays une puissance industrielle et éducative à l’horizon 2040 aux conseillers économiques et sociaux.

Fatouma Kanaté, au nom de Charles Koffi Diby, président du Cesec, s’est réjouie de la démarche de la délégation.  Elle a rendu hommage au Président de la République, Alassane Ouattara, pour avoir initié cette étude.

La représentante de Charles Koffi Diby n’a pas manqué de féliciter le ministère du Plan et du Développement d’associer le Cesec à cette campagne d’information. « Cet outil d’analyse répond aux attentes du Président Diby qui, lui-même, a toujours fait de la planification et de l’anticipation, les bases de son approche dans la recherche de solutions aux défis socio-économiques, environnementaux et culturels de notre temps », a-t-elle indiqué. 

Tanoh Joseph, directeur de cabinet adjoint du ministre Nialé Kaba, a rappelé que la Côte d’Ivoire a établi une tradition de planification stratégique depuis 1973. Ce qui a été, selon lui, à la base du miracle économique réalisé à cette époque. C’est pourquoi le gouvernement, avec l’appui des partenaires financiers, a confié cette 4e étude au Bureau national de la prospective et de la veille stratégique (Bnpvs).

Il a déclaré que les conclusions de Côte d’Ivoire 2040 ont servi de base au Pnd 2016-2020. « Les conclusions de Côte d’Ivoire 2040 ont été adoptées par le Conseil des ministres du 30 septembre 2015. Ce même Conseil a donné son agrément pour une large diffusion de celles-ci, aux fins de sensibiliser et de mobiliser tous les acteurs du Système Côte d’Ivoire autour de la vision de développement formulée par ladite étude », a-t-il justifié.

Dr Pokou Koffi, secrétaire général du Bnpvs, dans sa présentation,  a informé que le but recherché par cette étude est, entre autres, de favoriser une large concertation sur les problèmes structurels majeurs du pays, en vue de rechercher un consensus autour du futur désiré de la nation ; élaborer un cadre d’intervention de tous les acteurs du développement, y compris les partenaires extérieurs; promouvoir une capacité nationale de réflexion prospective et de veille stratégique et mettre en place un mécanisme institutionnel de veille stratégique.

KANATE MAMADOU

Rate this item
(0 votes)
Écrit par  KANATE MAMADOU