• Accueil
  • Politique
  • Blé Goudé recevant Jean Louis Billon: ''On continue d’étudier les plateformes pour que demain on ne se trompe pas''

Blé Goudé recevant Jean Louis Billon: ''On continue d’étudier les plateformes pour que demain on ne se trompe pas''

lundi, 16 septembre 2019 16:47
Blé Goudé recevant Jean Louis Billon: ''On continue d’étudier les plateformes pour que demain on ne se trompe pas'' Crédits: DR

De passage en Europe, le ministre Jean-Louis Billon a rendu visite à Charles Blé Goudé, à La Haye, ce lundi 16 septembre 2019.

Au terme des échanges, M. Billon a dit venir exprimer sa gratitude à son « jeune frère » pour avoir accepté de rejoindre « la plateforme non idéologique avec le Pdci-Rda, le Fpi et tous les partis d’opposition ».

Charles Blé Goudé, à son tour, a traduit sa reconnaissance ainsi que celle de sa famille politique et biologique à son « aîné » qui a effectué le déplacement jusqu’au Pays-Bas premièrement, au moment il était détenu, et ce jour encore pour lui rendre visite et s’enquérir de son état d'esprit.

Le président du Cojep a salué la mise en place de toutes les plateformes en Côte d’Ivoire. « On continue de les étudier, de les regarder de plus près pour que demain on ne se trompe pas dans notre choix », souligne-t-il.

Blé Goudé a aussi dit sa grande joie de toujours recevoir des Ivoiriens à La Haye pour parler de la Côte d’Ivoire. « C’est ensemble que nous pouvons gagner. C’est ensemble que nous pouvons reconstruire la Côte d’Ivoire », a-t-il reconnu, sans oublier de saluer la grande famille du Pdci et à travers elle tous les Ivoiriens qui lui apportent leur soutien.

Charles Blé Goudé et Laurent Gbagbo ont été acquittés le 16 janvier 2019. Ce lundi, la procureure de la Cpi, Fatou Bensouda, a décidé de faire appel de cet acquittement. Pour ce faire, elle a jusqu'au mois de décembre pour présenter son mémoire à la Cour d'appel.

EDOUARD KOUDOU
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Rate this item
(0 votes)
Écrit par  Edouard KOUDOU