Bédié aux députés du Pdci: “Soyez jaloux de votre droit d’amendement’’
  • Accueil
  • Politique
  • Bédié aux députés du Pdci: “Soyez jaloux de votre droit d’amendement’’

Bédié aux députés du Pdci: “Soyez jaloux de votre droit d’amendement’’

vendredi, 28 avril 2017 11:32
Le président du Pdci-Rda a échangé hier avec ses députés... Le président du Pdci-Rda a échangé hier avec ses députés... Crédits: Photos: Poro Dagnogo

Le président du Pdci-Rda a rencontré le 27 avril, à la Maison du Pdci-Rda, à Cocody, les députés de son parti, quelques jours après la rentrée parlementaire.

Bédié aux députés du Pdci: “Soyez jaloux de votre droit d’amendement’’

A ces élus de la nation, qui disent être venus pour recevoir des instructions de leur président, aux ‘’défis à relever’’ pour cette 1ère législature de la IIIe République, l’ancien Président de la République et de l’Assemblée nationale a rappelé le rôle ‘essentiel’’ du député, à savoir voter les lois. Puis d’indiquer qu’ils doivent être ‘’jaloux’’ de leur ‘’droit d’amendement’’.

Mais pour qu’ils ne perdent pas le sens de leur élection et l’alliance qui lie leur parti aux autres partis membres du Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), le président du Pdci-Rda leur a recommandé de s’inscrire dans la droite ligne de ‘’nos engagements’’ et du ‘’programme commun de gouvernement’’ qui a fait élire et réélire le candidat du Rhdp, Alassane Ouattara, à la magistrature suprême.

Surtout que ce dernier a mis en place un gouvernement Rhdp dont sont membres des militants du Pdci-Rda. Le successeur du Président Houphouët-Boigny a annoncé que les primaires seront désormais le mode de choix des candidats en interne pour les élections. Et de préciser que les candidats malheureux doivent respecter le choix de la base.

Une annonce saluée par un ‘’standing ovation’’. Même s’il a ajouté que ce mode de choix n’est pas une panacée, tout comme le consensus. Aux députés qui se sont préoccupés des déclarations de certains cadres du Rdr qui ‘’déroutent’’ les militants du parti de Konan Bédié, celui-ci a répondu qu’il n’est pas nécessaire de répondre à ces cadres qui sont d’ailleurs en pré-congrès. Pour Henri Konan Bédié, les militants et élus de son parti doivent attendre les résolutions du congrès, qui seules, engageront ce parti allié.

Les parlementaires du parti de l’éléphant ont félicité leur leader pour la ‘’clairvoyance’’ qui lui a permis d’autoriser les députés du Pdci-Rda à former leur propre groupe parlementaire au sein de l’hémicycle pour ‘’défendre les spécificités’’ de ce parti. Une nouvelle qui, à les en croire, a fait ‘’exulter nos bases de joie’’.

Au nom du groupe parlementaire, Marius Konan, député d’Attiégouakro, a remercié le président de leur parti pour avoir permis ‘’d’accueillir de nouveau, au sein de notre famille politique, nos frères élus indépendants, sanctionnés, de retour pour grossir les rangs de notre groupe parlementaire’’.

Les élus du parti de l’éléphant ont également exprimé leur gratitude à l’ancien Président de la République (1993-1999) pour leur avoir permis d’effectuer les journées de renforcement des capacités du groupe, du 20 au 21 avril autour du thème: « Organisation du travail parlementaire ». Un renforcement des capacités qui, disent-ils, leur a permis de se familiariser et de s’imprégner des ‘’procédures et arcanes du rouage législatif’’.

C’est pourquoi ils ont souhaité d’autres séminaires du genre ‘’tant nos domaines de compétences sont multiples et variés’’. Ils ont surtout traduit ‘’toute la fidélité’’ du groupe parlementaire Pdci-Rda à sa ‘’vision pour les batailles futures.’’ ’En bon soldats disciplinés, nous restons au service de la nation et sommes à vos ordres’’, a-t-il assuré.

Quant à Maurice Kakou Guikahué, président du groupe parlementaire, il a annoncé que son parti, crédité de 89 députés, soit le 1/3 des 255 élus à l’hémicycle, a obtenu le 1/3 des postes à l’Assemblée nationale. Il s’agit, entre autres, de quatre vice-présidents, quatre secrétaires généraux, deux présidents de commissions, etc.


SYLVAIN NAMOYA

Restez connecté sur le site web de Fraternité Matin

Évaluez cet article
(0 votes)
Écrit par  SYLVAIN NAMOYA
Lu 1176 fois Dernière modification le vendredi, 28 avril 2017 11:56