• Accueil
  • Politique
  • Armes Légères et de Petit Calibre : la ComNat dresse le bilan de l'année écoulée...

Armes Légères et de Petit Calibre : la ComNat dresse le bilan de l'année écoulée...

samedi, 25 mai 2019 22:39

Plusieurs experts ont abordé différentes thématiques en lien avec le contrôle et le transfert des armes et munitions.

Le Président de la Commission Nationale de Lutte contre la Prolifération et la Circulation illicite des Armes Légères et de Petit Calibre (ComNat-ALPC), le Préfet Hors Grade Kouadio Yao, a animé une communication sur le thème « Proposition pour une lutte efficace contre la Prolifération et la Circulation illicite des Armes Légère : Cas de la Côte d’Ivoire après la crise postélectorale », lors d’un atelier à Yamoussoukro, le mercredi 08 mai 2019.


Cet atelier a été organisée par le Bureau des Equipements et du Soutien Technique de l’Armée de Terre, lors de la sixième édition du séminaire annuel des chefs des services techniques de l’armée de terre.


L’objectif de cette rencontre était d’instaurer la cohésion sociale et permettre aux responsables techniques de chacune des quatorze (14) unités de l’Armée de Terre de dresser le bilan de l’année écoulée.


Pour le Président de la ComNat-ALPC, M. Kouadio Yao, « un tel atelier constitue une opportunité de capitalisation des actions menées par son institution ». Il a expliqué le rôle et les missions de la ComNat-ALPC en matière de lutte contre la prolifération et la circulation illicite des armes légères et de petit calibre (ALPC).


Les activités menées par la ComNat-ALPC dans le cadre de ses missions ont ainsi consisté en l’élaboration, l’édition et la diffusion d’un guide (des directives) sur les normes et standards internationaux en matière de gestion des stocks d’armes et munitions ; la formation des membres des Forces en gestion sûre et sécurisée des armes et munitions et des bases de données, la réhabilitation ou construction aux normes internationales de sites de stockages d’armes (armureries et magasins) et de soutes à munitions ; le marquage et l’enregistrement des armes des Forces ; l’informatisation de la gestion des stocks d’armes au sein de la Police Nationale, de la Gendarmerie Nationale et des FACI, l’interconnexion des services des différentes Forces ; la destruction des armes et munitions obsolètes et collectées.


M. Kouadio Yao a également indiqué que la ComNat-ALPC a procédé à des actions de sensibilisations et de collecte d’armes dans le cadre du désarmement communautaire, à la création et l’opérationnalisation des Commissions Déconcentrées pour répondre au besoin de la gouvernance locale de sécurité, au renforcement des capacités sur la problématique des ALPC ainsi qu’à la distribution de kits aux déposants volontaires d’armes et munitions.


La journée du jeudi 09 mai 2019 a été l’occasion pour M. Anzian Kouadja, Secrétaire Exécutif Adjoint de la ComNat-ALPC, de faire connaitre la règlementation nationale, régionale et internationale sur le contrôle des ALPC, à travers un atelier organisé, également à Yamoussoukro, par la Direction Générale des Affaires Logistiques et Techniques.


Cette autre activité s’inscrivait dans le cadre du renforcement des capacités des Forces sur les différents instruments régissant l’armement et les bonnes pratiques en matière de gestion sécurisée des stocks d’armes et de munitions et une prise en compte dans les programmes d’instruction des écoles.


Plusieurs experts ont abordé différentes thématiques en lien avec le contrôle et le transfert des armes et munitions. Au nombre de celles-ci, le Traité sur le Commerce des Armes (TCA), le Régime de Transfert et le Physical Security of Stockpile Management (PSSM).


A la suite des échanges, des recommandations ont été faites. Au nombre desquelles figurent les échanges de données entre les différentes Forces, le Secrétariat du Conseil Nationale de Sécurité et la ComNat-ALPC, l’intégration des modules relatifs aux différents instruments nationaux, régionaux et internationaux sur les armes et munitions dans les programmes des écoles de formations, le renforcement des capacités techniques des acteurs impliqués dans la gestion des armes et munitions, la poursuite de l’effort d’informatisation de la gestion des armes au sein des Forces et la poursuite du marquage des armes.


Au terme du séminaire, la ComNat-ALPC a été remerciée et félicitée pour sa contribution à la réussite de ces ateliers et pour toutes les initiatives prises pour une meilleure sécurisation et gestion des armes et munitions en Côte d’Ivoire.


Service Communication – ComNat-ALPC Côte d’Ivoire

Rate this item
(0 votes)
Écrit par  Cheickna Dabou