Après l’ordonnance d’amnistie: 160 exilés Ivoiriens sont rentrés du Ghana et du Togo
  • Accueil
  • Politique
  • Après l’ordonnance d’amnistie: 160 exilés Ivoiriens sont rentrés du Ghana et du Togo

Après l’ordonnance d’amnistie: 160 exilés Ivoiriens sont rentrés du Ghana et du Togo

mercredi, 05 septembre 2018 10:23
Depuis le mardi 4 septembre, de nombreux réfugiés ivoiriens sont de retour. Depuis le mardi 4 septembre, de nombreux réfugiés ivoiriens sont de retour. Crédits: Archives

La directrice du Saara, Mme Dieket Minata, leur a souhaité le traditionnel Akwaba au nom du ministre Marcel Amon-Tanoh, des Affaires étrangères et du gouvernement qui se ‘’réjouit’’ qu’ils aient accepté volontairement de revenir dans leur pays.

Après l’ordonnance d’amnistie: 160 exilés ivoiriens sont rentrés du Ghana et du Togo

Quatre cars de 40 places chacun ayant à son bord des exilés ivoiriens du Ghana et du Togo, ont débarqué leurs passagers le mardi 4 septembre 2018, vers 17h, à la direction du Service d’aide et d’assistance aux réfugiés et apatrides (Saara), du ministère des Affaires étrangères de Côte d’Ivoire, sise à Cocody Angré, où les attendait Mme Dieket Minata, responsable de cette direction. 118 sont venus du Togo et 42 du Ghana.

Partis depuis la crise post-électorale de 2010-2011, ils hument à nouveau l’air frais de la liberté de leur pays à la faveur de l’ordonnance d’amnistie signée par le Président de la République, Alassane Ouattara, le 6 août dernier, à la veille du 58e anniversaire de l’indépendance du pays. Ce, au profit de 800 personnes proches de l’ex-Président ivoirien, Laurent Gbagbo. Parmi eux, de nombreux enfants et femmes.

La directrice du Saara, Mme Dieket Minata, leur a souhaité le traditionnel Akwaba au nom du ministre Marcel Amon-Tanoh, des Affaires étrangères et du gouvernement qui se ‘’réjouit’’ qu’ils aient accepté volontairement de revenir dans leur pays. Elle leur a, en outre, demandé de poser à ses collaborateurs qui vont les rencontrer pour des informations sur leur identité, tous les problèmes qui sont les leurs, afin de les aider à trouver des solutions en leur indiquant, par exemple, le ministère ou la structure  à même de les aider.

Ils seront, a-t-elle confié, accompagnés par un package et un pécule pour faire face aux 1ères charges avant de rejoindre leurs domiciles et familles.

Selon la responsable du Saara, cela fait, à ce jour, 69 469 exilés rapatriés et assistés ; à ne pas confondre avec ceux qui retournent incognito, sans assistance. Sur les 300 000 exilés à la fin de la crise post-électorale, il en reste encore, à l’en croire, 23 740.

Le Haut conseil des réfugiés (Hcr) de Côte d’Ivoire qui appuie le gouvernement ivoirien dans ces retours volontaires, était représenté par son 1er responsable, Mohamed Askia Touré, depuis la frontière de Noé jusqu’à Abidjan.

SYLVAIN NAMOYA

Évaluez cet article
(0 votes)
Écrit par  SYLVAIN NAMOYA
Lu 264 fois Dernière modification le mercredi, 05 septembre 2018 10:38