• Accueil
  • Politique
  • Affaire Samba David: L’administration pénitentiaire répond à son avocat

Affaire Samba David: L’administration pénitentiaire répond à son avocat

lundi, 11 juin 2018 23:42
Affaire Samba David: L’administration pénitentiaire répond à son avocat Crédits: DR

Suite aux déclarations de Me Dadjé Rodrigue relativement à son client Samba David dont il dit n’avoir aucune nouvelle, Boubacar Coulibaly, directeur de l’Administration pénitentiaire donne sa position dans un communiqué dont fratmat.info a reçu copie.

En effet, des organes de presse ont publié, les mercredi 4 et jeudi 5 juin 2018, un article intitulé «Côte d’Ivoire: Samba David gravement malade et privé de soins selon sa famille, son avocat ne sachant où il est incarcéré, s’inquiète et interpelle l’Etat», reprenant un communiqué signé de Me Dadjé Rodrigue.

Dans l’article et le communiqué susmentionnés, Me Dadjé Rodrigue se présentant comme l’avocat du nommé Douyou Nicaise alias Samba David, soutient qu'il ne sait pas, à ce jour, où ce dernier se trouve incarcérer, qu'il est gravement malade et privé de soins, au point où il craindrait pour sa vie.

Selon ce communiqué signé du directeur de l’Administration pénitentiaire qui dément lesdits propos, note que «Me Dadjé Rodrique est coutumier d’allégations de ce genre, tendant à jeter le discrédit sur la justice de son pays.»

Pourtant, poursuit le communiqué, «Douyou Nicaise alias Samba David est régulièrement incarcéré dans le cadre d’une procédure judiciaire diligentée contre lui. Il reçoit régulièrement la visite de sa famille avec laquelle il communique. Il a même exprimé le désir de se marier le 9 juin 2018, souhait auquel il a été fait droit. Il a toujours été autorisé à communiquer avec ses avocats,  toutefois qu'il en a exprimé le besoin.»

Donnant d’autres détails, le document précise que le 26 mai 2018 de 08h15 min à 8h45 min, il a régulièrement communiqué au téléphone avec Me Claude Mentenon, qu'il a dit être son avocat. Le 29 mai 2018 de 16h21 min à 16h35 min, par le même moyen, il a communiqué avec Me Gueu, un autre avocat, qu'il a présenté comme faisant partie de ceux qui défendent ses intérêts.

Selon cette note, «ces communications se sont toujours déroulées dans le strict respect de ses droits de détenu et des règles régissant les conditions de la détention en milieu carcéral. Les avocats ne sauraient, en conséquence, soutenir qu'ils ne savent pas où il se trouve.»

Par ailleurs, souligne le directeur de l’administration pénitentiaire,  le 12 mai 2018, Douyou Nicaise alias Samba David a déclaré qu'il avait des difficultés respiratoires. Il a reçu la visite du Dr Kimou, cardiologue, qui, pour la circonstance, s'était déplacé pour l’ausculter. Le médecin a pratiqué plusieurs examens sur ce dernier, notamment un électrocardiogramme (Ecg), précise-t-il.

L’administration pénitentiaire note qu’après ces examens, le médecin a établi un certificat médical dans lequel il a déclaré n’avoir rien relevé d’anormal chez le patient, auquel il a notifié que ce qu'il ressent était plutôt dû à un stress en relation avec le fait d'être incarcéré.

«Rendez-vous lui a ensuite été donné pour le 17 mai 2018. A cette date, Douyou Nicaise a été transporté dans le service du même cardiologue, qui a pratiqué sur lui d’autres examens, notamment un ‘’Echodoppler cardiaque’’. Ces examens ont conclu à une très légère hypertrophie du cœur, sans gravité. Les médicaments prescrits ont été entièrement acquis aux frais de l’Etat à travers l’administration pénitentiaire du Ministère de la Justice et des Droits de l’homme.»

A ce jour, conclut le communiqué, Douyou Nicaise alias Samba David prend régulièrement ses médicaments, continue de recevoir la visite de sa famille et d’organismes agissant dans le cadre des droits de l’Homme, comme la Commission nationale des droits de l’homme de Côte d’Ivoire (Cndh-Ci), dont un représentant l’a vu le mardi 5 juin 2018.

Ouattara Ouakaltio

Rate this item
(0 votes)
Written by  Ouattara Ouakaltio
Read 274 times Last modified on mardi, 12 juin 2018 00:02