Affaire ‘’Frais annexes d’inscription’’: Les explications du gouvernement ivoirien
  • Accueil
  • Politique
  • Affaire ‘’Frais annexes d’inscription’’: Les explications du gouvernement ivoirien

Affaire ‘’Frais annexes d’inscription’’: Les explications du gouvernement ivoirien

jeudi, 13 septembre 2018 16:26
Affaire ‘’Frais annexes d’inscription’’: Les explications du gouvernement ivoirien Crédits: DR

Le ministre a tout de même souligné dans son explication que ces frais supplémentaires « ne relèvent pas de la responsabilité » du gouvernement.

Affaire ‘’Frais annexes d’inscription’’: Les explications du gouvernement ivoirien

A l’issue du Conseil des ministres du mercredi 12 septembre 2018, le porte-parole du gouvernement, Sidi Touré, a donné des explications au sujet de l’affaire « Frais annexes à l’inscription dans les établissements publics », objet de la manifestation de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci), le mardi 11 septembre.

« Concernant les frais d’inscription, la plus grande partie revient à l’établissement et cette somme est perçue. Maintenant, il se trouve des frais supplémentaires formulés par les Coges (Ndrl: Comité de gestion des établissements scolaires). Les parents d’élèves considèrent que pour le confort de leurs enfants, ils souhaiteraient certaines commodités. Et c’est ce qui justifie l’accumulation d’un certain nombre de frais. Et la forte recommandation du ministère de l’Éducation à ce sujet, c’est de plafonner à un niveau », a laissé entendre le ministre de la Communication et des Médias, porte-parole du gouvernement, Sidi Touré.

Le ministre a tout de même souligné dans son explication que ces frais supplémentaires « ne relèvent pas de la responsabilité » du gouvernement. Ajoutant que l’État a mis en place « un cadre de discussions » avec les différentes entités concernées afin qu’elles puissent s’entendre pour trouver le meilleur équilibre en la matière.

La Fesci dit être surprise que dans tous les établissements publics, « il y a des frais annexes qui varient de 10 000 à 30 000 voire 40 000 Fcfa », en plus du montant de 6000 Fcfa normalement exigé pour l’inscription.

Edouard Koudou
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Évaluez cet article
(0 votes)
Écrit par  Edouard Koudou
Lu 708 fois Dernière modification le jeudi, 13 septembre 2018 16:41