ABOBO: Des jeunes s’opposent à la tenue du meeting d’Affi N’Guessan

jeudi, 13 février 2014 13:34

[13-02-2014. 17h00] En effet, selon Koné Siaka dit gros Ouinzin, porte-parole de la jeunesse d’Abobo, Affi N’Guessan devrait avant tout demander pardon.

ABOBO: Des jeunes s’opposent à la tenue du meeting d’Affi N’Guessan

Dans le cadre de sa tournée de remobilisation de ses militants après sa sortie provisoire de prison, Pascal Affi N’Guessan, président du Front populaire ivoirien (Fpi), est annoncé pour un meeting le dimanche 16 février au stade de la Sogefiha, dans la commune d’Abidjan-Abobo.

Cette décision n’étant pas du goût de certains jeunes de ladite commune, ils ont décidé de faire un sit-in pour
protester contre l’arrivée du responsable de l’ex-parti au pouvoir dans leur cité. Le sit-in qui a commencé le mercredi 12 février s'est poursuivi jusqu'au jeudi 13 février, au rond-point de la mairie.

En effet, selon Koné Siaka dit gros Ouinzin, porte-parole de la jeunesse d’Abobo, Affi N’Guessan devrait avant tout demander pardon. « Nous nous inscrivons dans le processus de réconciliation prônée par le Président Alassane Ouattara. Mais nous invitons Affi N’Guessan à demander  d’abord pardon aux victimes de la crise post-électorale avant de venir à Abobo ».

Selon lui, si le président du Fpi ne change pas son langage, ses meetings seront interdits à travers tout le district d’Abidjan par sa structure.

Même son de cloche pour Daouda Yalcouyé et Berté Abdoulaye, respectivement président de la Jeunesse dynamique pour le progrès d’Abobo (Jdpa) et celui de la Fédération des jeunes du Binkênê (Fjb) pour qui « les autorités doivent prendre leurs responsabilités en interdisant ce meeting, sinon elles vont assumer les conséquences de ce qui pourrait arriver le dimanche prochain »,ont-ils averti.

A en croire Berté Abdoulaye, Pascal Affi N’Guessan tient encore des propos « révoltants à l’égard des populations et des victimes ». Et de préciser: « M. Affi est en liberté provisoire, la justice doit l’innocenter aux yeux de l’opinion nationale et internationale avant qu’il n’entreprenne ses tournées ». Aussi, les organisateurs ont annoncé un autre meeting au rond-point du Banco, ce vendredi 14 février.

Franck YEO