Élections locales: Des incidents signalés à Abidjan au lendemain des votes

Élections locales: Des incidents signalés à Abidjan au lendemain des votes

lundi, 22 avril 2013 16:07
Koumassi Boulevard DU 7 Décembre près du marché Djè Konan Koumassi Boulevard DU 7 Décembre près du marché Djè Konan

[22-04-2013. 16h15] Des heurts ont été signalés, ce lundi 22 avril, à Abidjan, au lendemain des votes dans le cadre des élections couplées municipales et régionales.

Élections locales: Des incidents signalés à Abidjan au lendemain des votes

 

Des incidents ont éclaté dès le début du décompte des suffrages, dimanche soir, et en mi-journée du lundi, dans certaines communes de la capitale économique ivoirienne. Et ce, quelques heures avant la proclamation officielle des résultats par la Commission électorale indépendante (Cei).

 

Le porte-parole de la Cei, Inza Diomandé a, en effet, dénoncé le fait qu’ "aux environs de 21 heures (dimanche, ndlr), près de deux-cent personnes ont fait irruption au centre de compilation des résultats de Treichville", un quartier populaire du sud de la capitale économique. « On n’a plus aucune donnée » sur le vote dans ce quartier, a-t-il déploré, sans préciser l’affiliation politique des casseurs.

 

Ce lundi, les communes de Koumassi et d’Adjamé ont connu aussi des manifestations. Des sympathisants de certains candidats sont descendus dans la rue commettant des actes de vandalisme dans ces localités.


Des incidents violents, mais pour l’heure isolés, ont été signalés à Koumassi par des témoins. Des barricades ont été érigées dans les environs du grand marché de Koumassi, semant le trouble dans la zone, a constaté un journaliste de Fratmat.info. Des témoins joints par téléphone ont également affirmé avoir vu sillonner des véhicules de l’Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire (Onuci) et des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci).


A Adjamé, de nombreux commerces ont fermé, cédant à la rumeur persistante d’un éventuel affrontement.


Les élections régionales et municipales mettent fin au cycle des élections en Côte d’Ivoire, après la présidentielle en 2010 et les législatives en 2011. Dimanche, la majorité des observateurs avaient jugé le scrutin globalement apaisé sur l'ensemble du territoire national.



Ghislaine ATTA
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Lu 2113 fois Dernière modification le lundi, 22 avril 2013 16:54