• Accueil
  • Politique
  • 45ème assemblées des parlementaires: 400 parlementaires de 88 pays attendus à Abidjan

45ème assemblées des parlementaires: 400 parlementaires de 88 pays attendus à Abidjan

samedi, 29 juin 2019 12:45
45ème assemblées des parlementaires: 400 parlementaires de 88 pays attendus à Abidjan Crédits: Joséphine Kouadio

Après Rabat, Abidjan accueille les parlementaires de la grande famille de la francophonie.

L’Assemblée nationale se hisse, à nouveau, au cœur de l’actualité. Du 5 au 9 juillet, elle accueille, à Abidjan, les 45ème assemblées de l’assemblée parlementaire francophone (Apf). Thème retenu, « parlements et renforcement de la démocratie ». 400 parlementaires issus de parlements ou de groupements parlementaires venant de 88 pays du monde francophone sont attendus à Abidjan. Autant dire une grand- messe dont l’Assemblée nationale entend faire une vitrine de fraternité à l’ivoirienne.

Dans une conférence de presse à l’hémicycle, le président délégué de l’Apf, le député Dah Sansan  et le secrétaire général de l’Assemblée nationale Alain Akakpo-Addra ont expliqué, hier, qu’il  revient à  la Côte d’Ivoire de démontrer aux yeux de la planète qu’elle demeure ce pays à l’avant-garde de la démocratie.

La rencontre d’Abidjan concentrera plusieurs enjeux. Notamment, le renouvellement des organes de l’Apf.  « La Côte d’Ivoire est fortement intéressée par une bonne place et un bon positionnement au sein du bureau », annonce Dah Sansan. Tournante, la présidence de l’Apf, qui dure deux ans, doit échoir, cette année, à l’Afrique de l’Ouest. Et la Côte d’Ivoire entend bien hériter du poste.

Mais, puisque la polémique avait enflé sur la probable candidature de l’ancien président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, le député Dah Sansan a sorti les règlements de la région Afrique de l’Apf, les statuts de l’Apf et la charte de l’Organisation internationale de la francophonie (Oif) pour montrer qu’il n’y a « pas de place pour des candidatures individuelles ». Pour faire acte de candidature, comme membre au sein du bureau de l’Apf, il faut faire partie d’une section de l’Apf.

En démissionnant de son poste de président de l’Assemblée nationale, en février dernier, Guillaume Soro a perdu sa qualité de membre de plein droit au sein de la section nationale de l’Apf. Et juridiquement, il n’est plus membre de cette section depuis le renouvellement de celle-ci, il y a quelques semaines.

Guillaume Soro avait, lui-même, renouvelé par deux fois cette section, chaque fois que la configuration de l’hémicycle avait changé. Depuis février, la configuration de l’hémicycle ivoirien a changé, avec l’émergence du groupe parlementaire Rhdp, la disparition du groupe parlementaire Rdr et l’arrivée de nouveaux groupes. « Il n’y aura pas de candidatures indépendantes. Il n’y aura pas de candidatures individuelles non plus », explique Dah Sansan, qui précise que « les seules candidatures qui seront retenues seront les candidatures proposées par les sections ».

Si l’on s’en tient à l’article 107 des statuts de l’Apf, Guillaume Soro aurait perdu également sa qualité de premier vice-président du bureau de l’Apf, depuis sa démission à la tête de l’hémicycle. De sorte que sa situation actuelle serait « irrégulière ». Du point de vue organisationnel, l’Assemblée nationale entend remplir toutes les conditions pour faire de ce rendez-vous « une fête », comme les Ivoiriens le font traditionnellement quand ils abritent les grands sommets ou fora.

Certes, la 27ème Assemblée de l'Assemblée régionale Afrique de l'Apf, mi-juin, à Rabat, avait laissé foisonner des rumeurs sur la participation ivoirienne conduite par le président de l’Assemblée nationale Amadou Soumahoro.

A quelque chose malheur est bon, selon Dah Sansan, pour qui « ces bruits » ont plutôt permis de « valoriser davantage » l’Apf. D’ailleurs, c’est la troisième fois que  la Côte d’Ivoire abrite une rencontre de l’Apf après 2013 et 1998. Des personnalités seront décorées au rendez-vous d’Abidjan pour leurs efforts à la promotion de la démocratie. Comme pour mettre les petits plats dans les grands.

Benoit HILI

Rate this item
(0 votes)
Écrit par  Victorien N'guessan KOUAKOU