Selon Alassane Ouattara, « La sécurité doit devenir une priorité de l’agenda commun des deux pays et et la prochaine décennie de notre relation dans le TAC doit être consacrée à l’affirmation de la démocratie ».
Pour le directeur général de la Cie, tout comme le président du jury (Karim Sy), le défi a été relevé, illustré par la qualité des idées développées par les compétiteurs.
L’Administration pénitentiaire tient à rappeler que ses maisons d’arrêt, destinées à recevoir les individus ayant enfreint la loi pénale, ne sont pas des lieux d’empoisonnement. Bien au contraire, de nombreuses personnes s’y échinent au quotidien pour assurer des conditions de séjour acceptables aux pensionnaires.
Le président de l’Anacaci a estimé que ces états généraux permettront de donner une meilleure orientation à la filière et aux paysans de vivre fruit de leur labeur.
« Des faits positifs, ainsi que des avancées notables sur certains projets que nous allons examiner, sont à souligner », a dit Alassane Ouattara.
Le chef du gouvernement ivoirien a souhaité que les discussions entre les deux pays, lors de ce forum, puissent permettre d’améliorer la qualité des échanges et lever les contraintes afin de favoriser « la libre et saine circulation » des personnes, des biens et des services.
Après sept ans d’interruption, le Festival international du rire d’Abidjan (Fira) revient avec de nouvelles ambitions afin de reprendre sa place d’espace de rencontres et d’échanges entre humoristes d’une part, et d’autre part servir d’espace d’expression où se rencontrent diverses créations et populations.
Avant l’exécution de ces 10 nouveaux projets de 2019, la banque avait accordé à la Côte d’Ivoire en 2018 un prêt d’un montant de 683 milliards Fcfa (1,218 milliards dollars Us 1 dollar= 540 Fcfa) pour 11 projets.
Le Premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, a appelé ce jeudi 26 juillet, à Yamoussoukro, à la levée de toutes les contraintes pour la qualité des échanges commerciaux entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso.
Page 12 sur 629